PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ikambouaya Ndeka sort le chéquier pour calmer les journalistes en colère

Ikambouaya Ndeka sort le chéquier pour calmer les journalistes en colère

Rigobert Ikambouaya Ndeka, ministre de la Communication © DR

Mis sous haute pression par les syndicalistes de l’audiovisuel public gabonais qui exigent la vérité sur les personnes qui mangent en cachette l’argent de la Redevance audiovisuelle et cinématographique (RAC), mise en place grâce à leur détermination pour renflouer les caisses des médias d’Etat qui baignent dans une précarité ahurissante, le ministre de la Communication, Rigobert Ikambouaya Ndeka a sorti le chéquier pour calmer la colère des journalistes en grève avant l’ouverture des négociations.

Selon une source consultée par Gabonactu.com, Rigobert Ikambouaya Ndeka a signé 3 chèques pour parer au plus pressé. Le premier chèque est d’un montant de 8,2 millions de FCFA. Le second s’élève à la même somme alors que le 3ème est d’une valeur de 9,3 millions de FCFA.


Ces trois chèques doivent permettre de payer dans les heures qui suivent les primes de production du personnel de la Radio et la Télévision gabonaise.

Les syndicats maison ont déclenché depuis le 3 octobre dernier, une grève très suivie pour revendiquer entre autres le paiement de ces primes de production.

Rigobert Ikambouaya Ndeka qui a reçu les syndicalistes dans son cabinet de travail vendredi, ne s’est pas arrêté là pour calmer ses collaborateurs. Il a annoncé le déblocage imminent d’une enveloppe de 30 millions de FCFA dans le cadre d’une opération de péréquation.

Suite à ces annonces, les syndicalistes ont décidé de mettre de l’eau dans leur vin. Ils ont suspendu la grève nocive déclenchée le 3 octobre dernier pour entrer en négociations sur les questions centrales à l’origine de la grève : qui mange l’argent de la RAC ? Comment faire profiter aux auditeurs et téléspectateurs le bénéfice de cette RAC payée par eux ? Comment et quand équiper Radio Gabon et Gabon 1ère pour sortir ces médias publics de la précarité ?

Rigobert Ikambouaya Ndeka a mis en place une commission dont l’ambition affichée est d’assurer la bonne gouvernance de la RAC et des recettes propres des médias d’Etat. Le ministre insiste sur la recherche d’un consensus avec les partenaires sociaux à travers le dialogue social.

On rappelle que la RAC est prélevée auprès de tout citoyen qui renouvelle son abonnement aux chaînes de télévision câblées. Chaque paiement est majoré d’une somme forfaitaire de 500 FCFA.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort