PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le HCANEG dénonce un complot contre le ministre des eaux et forêts

Le HCANEG dénonce un complot contre le ministre des eaux et forêts

Yvon Martin Ntzantsi Miyagou du HCANEG au terme de sa déclaration le 16 juin @ Gabonactu.com

 

Libreville 16 juin (Gabonactu.com ) – Yvon Martin Ntzantsi Miyagou, coordonnateur du Haut conseil des acteurs non étatiques  du Gabon (HCANEG), une plateforme de la société civile œuvrant pour la bonne gouvernance et la préservation de l’environnement, a dénoncé vendredi dans un point de presse, un complot ourdi contre le ministre de l’économie forestière Estelle Ondo qui a récemment mis fin à un réseau d’exploitation forestière illégale et abusive dans la province de l’Ogooué- Ivindo, située au nord-est du pays.

 

 

« Les éléments contenus dans le rapport officiel de mission, transmis à l’autorité ministériel, démontrent à travers certaines recommandations qu’un complot ourdi contre la personne du ministre et ses collaborateurs a été orchestré par des groupuscules d’individus aux intentions inavouées », a fustigé M. Ntzantsi Miyagou.

 

 

Pour l’acteur de la société civile, le Contrôle des aménagements forestiers (CAF), structure sous-tutelle du secteur bois, déployé pour une mission dans la province de l’Ogooué Ivindo a complètement failli en ramant à contre-courant de la déontologie professionnelle. « L’ensemble des éléments publiés tendent à montrer qu’il y aurait une présumée complicité entre les opérateurs économiques asiatiques de la filière forêt-bois et l’administration », a-t-il soutenu, arguant que cette complicité se traduirait par le non-respect de l’approche méthodologique en la matière.

 

 

Il est reproché au CAF, la non-implication des services techniques locaux lors de la mission. Pourtant ceux-ci, aux prérogatives requises, connaissant mieux le terrain. D’autres griefs portent sur la mise aux arrêts délibérés des contrevenants sans en référer à l’autorité ministérielle et la transmission du rapport de mission au procureur de la république près le tribunal de 1ère instance de Makokou. Il y a également la publication dans les médias de documents administratifs sans l’aval de l’autorité (rapport de mission, procès-verbaux, ec…).

 

 

« Des auditions sont menées, la saisine du procureur et l’arrestation des opérateurs économiques sont effectuées à l’insu de l’autorité ministérielle. Il y a dans cette attitude comme une volonté manifeste de ne pas rendre compte et donc de prendre des initiatives. Finalement, nous nous demandons à qui profite de telles initiatives », S’est-il interrogé d’un ton soupçonneux.

 

 

Le HCANEG soupçonnerait l’ONG environnementale Conservation et Justice qui instrumentaliserait certains hauts fonctionnaires du secteur bois. « Il y a lieu tout de même de noter que cette œuvre de destruction ne peut se faire sans la caution extérieure, elle est ici représentée par des justiciers de la forêt de connivence avec certains collaborateurs du chef de l’état qui prêchent le faux  pour obtenir le vrai à leur profit », a dénoncé  Yvon Martin Ntzantsi Miyagou qui se réserve le droit d’étayer sa dénonciation très prochainement.

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/hcaneg-denonce-complot-contre-ministre-eaux-forets">
Twitter