PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La HAC suspend l’hebdomadaire « La Loupe » pour un mois

La HAC suspend l’hebdomadaire  « La Loupe »  pour un mois

Libreville, 11 août (Gabonactu.com) – La Haute autorité de la communication (HAC) a suspendu jeudi l’hebdomadaire  « La Loupe »  pour une durée d’un mois, pour avoir manqué à la déontologie.

Dans sa livraison N°391 du mardi 7 août courant, le journal proche de l’opposition a publié des articles puants intitulés : « voici les parasites de la République » et « les clans familiaux qui s’engraissent ».

Le journal reproche à certaines personnalités politiques appartenant au camp de la majorité comme dans l’opposition,  proches du Président de la République Ali Bongo Ondimba, de bénéficier des largesses de l’Etat depuis des décennies.

L’hebdomadaire a cité pèle mêle les personnalités comme Pierre Claver Maganga Moussavou, Séraphin Ndaot Rembogo et Michel Mboutsou, respectivement Vice-Président de la République, président du Conseil national de la démocratique (CND)  et directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP).

Si les deux premiers cités,  ont leurs  progénitures siégeant dans l’actuel gouvernement (Biendi Maganga Moussavou, ministre de l’agriculture, et Carmen Ndaot, ministre des PME), l’épouse du patron du SGEPP est président du Sénat.

« Nous prenons acte et nous pensons que cette décision est injustifiée, elle ne participe pas au débat démocratique », a déclaré à Gabonactu.com, Orca Mouélé Boudianza, rédacteur en chef du groupe Oloumambé, entreprise de presse éditant les journaux «  La Loupe, L’Aude et Moutouki ».

 

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/hac-suspend-lhebdomadaire-loupe-mois">
Twitter