PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Guy Nzouba Ndama tombe les armes à la main à Koulamoutou

Guy Nzouba Ndama tombe les armes à la main à Koulamoutou

Guy Nzouba Ndama au siège de son parti à Libreville @ archives Gabonactu.com

Libreville, 11 octobre (Gabonactu.com) – Le président des Démocrates, Guy Nzouba a finalement perdu son défi de revenir à l’Assemblée nationale avec l’étiquette d’élu d’une commune et non d’un département sous peuplé.

 

Son ambition était noble mais le risque aussi était grand. Guy Nzouba a déménagé du département de Lolo Bouenguidi pour briguer le 2ème siège de la commune de Koulamoutou. Cet audacieux positionnement a étonné plus d’un connaisseur des us et coutumes politiques dans la localité.

 

L’ancien inamovible président de l’Assemblée nationale (19 ans à ce poste) a pris le pari de détrôner dans la 2ème circonscription de Koulamoutou, Jean Massima, un fossile aux tentacules profondément  enracinées dans le coin.

 

Guy Nzouba surfait naturellement dans la bulle de l’élection présidentielle de 2016 où il était pressenti comme un prétendant sérieux au trône avant de saborder sa propre candidature au profit de Jean Ping. Il est également auréolé de son beau costume de président d’un parti politique à l’influence ascendante. Ces croustillants ingrédients n’ont pas cependant  suffit pour le porter en triomphe. Hélas !

 

Jean Massima a fait valoir deux jokers pour abattre son adversaire. La carte du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et ses investissements personnels dans la commune. L’électorat jeune pouvait « ignorer » la carte du PDG mais les vieux non. Les mêmes vieux ont aussi comme une dette morale en vers Massima présenté comme le second bâtisseur de la ville après Paul Moukambi.

 

Le duel a tenu toutes ses promesses. Guy Nzouba Ndama a obtenu 976 voix soit 42,21% contre 1 191 voix  soit 51,51% pour Jean Massima. La victoire s’annonce courte mais c’est une victoire et une défaite pour l’autre. Reste à savoir si le président des Démocrates ira à la Cour constitutionnelle verser 500 000 FCFA pour contester la victoire de son adversaire.

 

Né le 17 juillet 1946 à Koulamoutou, Guy Nzouba Ndama aussi appelé « Moukombo » par ses partisans est tombé les armes à la main. Son parti, très jeune, confirme tout le bien qu’on pense de lui. Il a quelques candidats en ballotage dans certaines circonscriptions et obtient plusieurs élus locaux.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Jean.jacques

    Ce nzouba reve ou quoi.il peut fsire le poid devant Massima a koula moutou.Massima a transforme la provinve nzouba a fait quoi?

    Reply
  2. MOUANDZA

    Pour moi je pense que nzouba a fait fort avec ses 42% dans un siège qu’il ne s’était jamais présenté, s’il y avait un second tour je pense qu’il le gagnerait.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/guy-nzouba-ndama-tombe-armes-a-main-a-koulamoutou">
Twitter