PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Guy Nzouba Ndama serait-il sur le point de lâcher Jean Ping ?

Guy Nzouba Ndama serait-il sur le point de lâcher Jean Ping ?

Guy Nzouba Ndama et Jean Ping, une complicité presque sans calcul @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien tout puissant président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama est apparu la main dans la main dimanche dernier avec Jean Ping lors de la clôture du congrès qui a vu l’Alliance pour un nouveau Gabon (ANG) changer de nom pour devenir « Les Démocrates ». Au-delà de cette belle image qui rappelle les moments fastes de la dernière compagne électorale pour la présidentielle du 27 août 2016, le désormais président du parti Les Démocrates a lâché dans son discours inaugural, de son mandat de 5 ans, une série de phrases très significatives mais qui sont passées sous silence. Relisons ce discours au ralenti.

 

« Chers démocrates, aujourd’hui rangé dans l’opposition pour l’alternance, regroupé au sein de la coalition pour la nouvelle République autour du président élu Jean Ping, nous ne comptons pas y établir base définitive », a-t-il publiquement déclaré dans la salle de Noé Palace. Personne n’a applaudi. Le public  ainsi que les leaders politiques de l’opposition invités sont tous restés circonspects.

 

« Nous n’envisageons point d’y faire carrière », a-t-il tambouriné  en lisant soigneusement son texte écrit avant de monter sur le podium.  Jean Ping, présent dans la salle a ouvert largement les yeux et fixé son regard sur cet homme dont le nom de guerre est « Moukombo ».

 

« Car l’opposition, ai-je coutume de le dire n’est ni une fonction, ni une profession », a-t-il poursuit. Le doute à ce sujet est autorisé puisque pour lui Jean Ping n’est pas opposant mais président élu du Gabon. Il l’a clairement dit.

Guy Nzouba Ndama saluant ses militants juste après son plébiscite @ Gabonactu.com

Guy Nzouba Ndama a lancé une autre flèche : « en principe, le but de tout parti politique (…) est de conquérir et finalement d’exercer le pouvoir ». Sans commentaire. Les Démocrates ne resteront donc pas un second couteau dans les futures batailles électorales,  peut-on comprendre.

 

« Notre formation politique a donc vocation, aux côtés d’autres formations politiques, à conquérir le pouvoir dans la moindre de ses dimensions », a-t-il averti.

 

Tout de suite après cet avertissement, Nzouba Ndama a annoncé que son parti ouvrira un débat démocratique avec sa base pour décider de participer ou pas aux prochaines élections législatives. De ces élections sortiront les élus qui exercent une parcelle de pouvoir : le pouvoir législatif dont Nzouba Ndama a une parfaite maitrise après environ 20 ans à la présidence de l’Assemblée nationale du Gabon.

Sauf si le discours n’a pas été écrit par lui, Guy Nzouba Ndama semble avoir tracé ses lignes à propos de l’avenir politique de son parti.

 

Daniel Etienne

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/guy-nzouba-ndama-serait-point-de-lacher-jean-ping">
Twitter