PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Grosse malversation financière à la DGDI

Grosse malversation financière à la DGDI

La Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), encore appelée couramment « CDOC » aurait détourné plus de 51 milliards de FCFA, une  coquette somme issue  des recettes dédiées à l’établissement des passeports, des cartes de séjours et à la délivrance visas durant la période allant de 2005 à 2018.

Selon notre confrère Gabonmédiatime citant le récent rapport de la cour des comptes transmis au Président Ali Bongo Ondimba en septembre dernier,  des graves irrégularités ont été observées au terme de l’audit diligenté par ses soins. Durant 13 ans, « une grande partie des recettes enregistrées par la DGDI ne serait pas reversée à l’agence comptable dudit organisme mais plutôt dans un compte bancaire ouvert à la BGFI Bank ».

Une procédure qui viole, indique-t-on,  les dispositions légales en vigueur en la matière notamment le décret n°15/PR/MINECOFIN du 6 janvier 1976 portant règlement général sur la comptabilité publique qui dispose, en son article 21, que « les fonds publics sont obligatoirement déposés au trésor, sauf dérogation autorisée par le Ministre de l’économie et des finances. Ils ne sont pas générateurs d’intérêt et ils sont insaisissables ».


Depuis quelques semaines, l’actualité est rythmée par l’opération mains propres baptisée « Scorpion ». Plusieurs anciens Directeurs généraux et cadres de la haute administration soupçonnés de malversation et financière et détournement des deniers publics sont actuellement en détention préventive à la prison centrale de Gros Bouquet de Libreville.

Antoine Relaxe

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle