PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Grève d’avertissement de 8 jours dans les régies financières

Grève  d’avertissement de 8 jours  dans les régies financières

       Les agents des régies financières faisant un sit-in lors d’une précédente grève @ DR

 

 

Libreville, 16 novembre ( Gabonactu.com) —  Plusieurs centaines d’agents des régies financières, regroupés au sein de l’Intersyndicale des  régies financières, une plateforme intégrant les administrations de Douanes, Impôts, Trésor et des Hydrocarbures ont lancé jeudi à Libreville, une grève générale illimitée d’avertissement de 8 jours, pour non-paiement de trois mois d’arriérés de primes.

 

Le mouvement de grève a été perceptible devant les locaux du ministère de l’Economie et de la Prospective où les grévistes ont organisé un long sit-in. La quasi-totalité des grévistes ont laissé leurs postes de travail pour répondre à l’appel  du bureau de l’intersyndicale des regies financières, dirigé   par Jean Didier Mbacthi Bayonne.

 

Les grévistes réclament le règlement  de trois mois d’arriérés de la Prime spécifique  d’incitation à la performance (PSIP), selon l’ancien système  de paiement. Ils refusent le nouveau mécanisme de paiement qui d’après eux, abaisse considérablement  leurs primes de 48%.

 

« Il a été convenu que les trois mois d’arriérés de primes devaient être payés avec l’ancien système, pas le nouveau », a déclaré lors du piquet de grève M. Mbacthi Bayonne, président de l’Intersyndicale des  régies financières. Le leader syndical a indiqué par la suite qu’il s’agissait d’une grève d’avertissement de 8 jours pour dit-il faire entendre raison au gouvernement. Il estime que le gouvernement veut les floués.           

 

Pour ces fonctionnaires chargés de la collecte des ressources financières destinées à la confection du budget annuel de l’État, le gouvernement n’a pas respecté ses engagements  contenus dans le protocole d’accord relatif à la trêve sociale signée d’accord partie (gouvernement et partenaires sociaux)  le 28 septembre dernier.

 

Le protocole d’accord consacre une enveloppe de 12 milliards de FCFA pour solder progressivement tous les arriérés des agents des régies financières. 8 milliards avaient déjà été débloqués au mois d’octobre dernier. Le reste sera apuré avant la fin de l’année 2017.

 

Selon le gouvernement, la grève dans les regies financières  occasionne des pertes budgétaires énormes. Chaque jour de grève, le pays perd un milliard de FCFA.

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/greve-davertissement-de-8-jours-dans-les-regies-financieres">
Twitter