PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Grève chez Total Gabon : un succès selon l’ONEP

Grève chez Total Gabon : un succès selon l’ONEP

Des grévistes de Total Gabon à Port-Gentil @ Gabonactu.com

Libreville, 9 juillet (Gabonactu.com) – La première journée de la grève de 15 jours déclenchée lundi au sein de la société pétrolière Total Gabon a été un succès, selon Sylvain Mayabith, Secrétaire général adjoint de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), le syndicat qui a lancé le mouvement suite à l’échec des négociations qui se sont déroulées à Port-Gentil puis à Libreville du 1er au 6 juillet.

« Pour nous, la première journée a été un succès », a déclaré M. Mayabith qui attend une montée en puissance du mouvement.

Selon un bilan sommaire communiqué à Gabonactu.com, le terminal pétrolier du Cap Lopez est à l’arrêt après la sécurisation des installations. Tout le personnel de ce site stratégique qui permet d’évacuer vers l’international la production de Total Gabon et celle d’autres sociétés, a adhéré à la grève.

Le navire pétrolier « Primorsky prospect » arrivé au large pour être approvisionné n’a pu l’être. Le personnel recruté à pied levé pour remplacer les grévistes aurait décalé le chargement pour mardi voire mercredi, selon l’ONEP.

Le site de PG2 sur l’île Mandji qui produit 5 000 barils/jour serait complètement à l’arrêt. Les champs d’Anguille et de Torpille seraient par contre restés en production. La direction aurait empêché l’accès à ces sites aux grévistes menacés, d’ailleurs d’être rapatriés à Port-Gentil.

Sylvain Mayabith a reconnu que les salariés qui travaillent à la base administrative de Port-Gentil n’ont pas véritablement adhéré au mouvement. « Ils ont reçu des pressions de la Direction », a-t-il affirmé soutenant que des policiers ont été appelés au secours pour disperser le piquet de grève où s’était rassemblée une vingtaine d’employés.

A l’origine du mouvement, un plan de restructuration de l’entreprise. Total souhaiterait séparer d’un côté le personnel de production et de l’autre les agents de soutien qui se retrouveraient dans une nouvelle société appelé « Groupement d’intérêt économique ».  Le hic c’est que les plans de carrière, les mesures incitatives et les rémunérations proposées ne seraient pas intéressants. D’où des réclamations des primes et bonus de transfert vers le GIE ou de bonne séparation.

La Direction générale n’a pas encore communiqué. Elle a convoqué pour ce mardi des négociations sur le service minimum. Ancien leader de la production pétrolière au Gabon, Total est désormais 3ème avec une production d’environ 30 000 barils par jour derrière Perenco et Assala Energie (ex Shell Gabon). Maurel & Prom et Addax sont respectivement 4ème et 5ème.

Total Gabon est détenu à hauteur de 58,28% par le groupe français Total, 25% par la République Gabonaise
et 16,72% par le public.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/greve-chez-total-gabon-succes-selon-lonep">
Twitter