PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Grande lutte de repositionnement au sein du PDG, le parti vieillissant au pouvoir

Grande lutte de repositionnement au sein du PDG, le parti vieillissant au pouvoir

Quelques militants du PDG @ DR

 

 

Libreville, 6 décembre (Gabonactu.com) – Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) est confronté à une nouvelle crise, née de la publication lundi d’un manifeste supposée « puante » annonçant  la création  par certains proches du Président Ali Bongo, un courant baptisé « Actions et perspectives pour le Président de la République (APR). Le nouveau courant politique vient rivaliser le Mouvement gabonais des amis d’Ali Bongo Ondimba (MOGABO), créé bien avant  par d’autres fidèles du chef de l’Etat.   

 

La guerre des tranchées est bien ouverte entre l’APR et MOGABO. Chacun des deux courants veut s’emparer de la direction du PDG lors du congrès extraordinaire prévu se tenir le 9 et 10 décembre prochain. Créé il y a près d’un demi-siècle par le feu Président Omar Bongo, le parti au pouvoir est au bout du souffle. La grande messe politique avenir est une occasion cruciale que s’offre l’actuel « distingué camarade président Ali Bongo Ondimba » de revitaliser et de régénérer son parti en l’insufflant d’une nouvelle dynamique.

 

Le second souffre recherché sera tributaire des bons choix assortis de ce congrès, tant au niveau des cadres « sérieux et loyaux » qu’au niveau de la stratégie politique et économique devant être mise en œuvre durant le septennat en cours.

 

Les deux courants mettent désormais la pression sur l’exécutif du parti pour espérer demeurer toujours influent au sein de l’appareil dirigeant renouvelé. Une stratégie politique aux allures d’un chantage. Faustin Boukoubi, ancien secrétaire général du PDG avait pris à ses dépens en voulant s’affronter aux membres du MOGABO, animés par les puissants barons du parti  à l’instar de Pacôme Moubelet Boubeya, Régis Immongault, Alain Claude Bilié By Nzé, Ali Akbar Onanga y’Obegué et Denis Mekamne. Ces derniers ont demandé et obtenu sa tête.

 

En démissionnant  au poste de secrétariat exécutif du parti,  Faustin Boukoubi a été remplacé par Eric Dodo Bouguendza. Ce cadre modéré du PDG qui a condamné avec véhémence mardi dans une déclaration la «sortie insolite aux desseins inavoués» des cadres de l’APR. «Le fonctionnement actuel du Parti démocratique gabonais ne peut plus s’accommoder de ce genre de sorties intempestives assimilables à une tentative de déstabilisation et de démobilisation ayant pour objectif majeur de faire obstruction à la mise en œuvre de la nouvelle vision du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba.», a-t-il fustigé, qualifiant l’attitude de ces militants « d’indiscipline notoire inacceptable ».

Les idéologues et signataires du manifeste sont entre autres Noël Nelson Messone, Guy Bertrand Mapangou, Ernest Mpouho Epigat et François Engonga Owono.

 

 

Dans cette lutte pour le repositionnement au sein du PDG, les intrigues et menaces  se mêlent. Les conclusions du congrès annoncé, seront scrutées à la loupe.

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/grande-lutte-de-repositionnement-au-sein-du-pdg-le-parti-vieillissant-au-pouvoir">
Twitter