PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Graine dans le Woleu Ntem participe à la baisse du prix du manioc et de la banane

Graine dans le Woleu Ntem participe à la baisse du prix du manioc et de la banane

 

Bitam, 4 février (Gabonactu.com) – Dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, la récolte de manioc et des bananes issus des plantations du projet Graine contribue dans une certaine mesure à réduire les prix de ces spéculations dont l’abondance favorise également la limitation des importations du Cameroun voisin.

 

 

« Nous vendons à 3500 FCFA le sachet de patte de manioc et à 5000 FCFA le sac de tubercules alors que le régime de banane varie entre 2000 et 6000 FCFA maximum », a affirmé le  Directeur provincial du projet Graine dans le Woleu ntem, Serge Ndong Obame qui se félicite de la décision des coopératives de baisser les prix de ces spéculations.

La banane du projet Graine dans le Woleu Ntem @ Gabonactu.com

Selon M. Ndong Obame, l’objectif de l’uniformisation est d’alléger les coûts auprès du consommateur final.

 

« Si nous les producteurs nous faisons déjà l’effort de baisser les prix, les revendeurs aussi devront le faire », a renchéri Jean Paulin Ella Ondo, secrétaire général de la coopérative Odock

 

Les récoltes des coopératives attirent les commerçantes qui se rendent directement dans les plantations pour effectuer les achats des maniocs et bananes du projet graine dont la qualité est très appréciée par les consommateurs. En 2017, le projet Graine a réalisé une production de 559 tonnes de manioc contre 39 tonnes de bananes. Si la culture de manioc a donné satisfaction, la banane, par contre, n’a pas donné le rendement espéré.

 

« Il y a des acheteurs qui ont déjà passé la commande auprès de la SOTRADER depuis Libreville, nous (la SOTRADER) achetons directement la production des coopératives que nous expédions vers Libreville », a révélé M.  Ndong Obame.

 

La semaine prochaine par exemple, la SOTRADER achètera auprès des coopératives Bia bia, Mengang et Kelele 288 sachets de patte de manioc et 125 sacs de manioc pour une somme d’environ 1,5 million de FCFA. Cette cargaison sera rapidement acheminée sur Libreville et livrée auprès des commerçantes qui ont passé la commande.

Les pattes de manioc du projet graine Woleu Ntem @ Gabonactu.com

« Les membres des coopératives ne se seront pas déplacés. Idem pour les commerçantes qui seront livrées directement à Libreville. C’est du gagnant-gagnant », s’est vanté  M.  Ndong Obame.

 

« Nous encourageons tous les coopérateurs qui se sont engagés dans le projet graine à redoubler d’effort afin d’atteindre notre objectif d’autosuffisance alimentaire. Graine, ce n’est pas de l’utopie se sont des transactions financières qui se passent au quotidiens au bénéfice des populations rurales », a conclu le  Directeur provincial Graine Woleu nteme, Serge Ndong Obame.

 

Avec ses terres très fertiles, le Woleu Ntem est l’un des principaux greniers du Gabon. La faiblesse de la production oblige malheureusement les commerçants à traverser la frontière pour importer plusieurs denrées alimentaires dont le manioc, élément clef de la chaine alimentaire des gabonais.

 

« Avec le projet Graine, la production de manioc a considérablement augmenté d’où la réduction des importations du Cameroun », a soutenu le membre d’une coopérative.

Eudes Renaldy Leboukou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/graine-dans-le-woleu-ntem-participe-a-la-baisse-du-prix-du-manioc-et-de-la-banane">
Twitter