PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gouvernance environnementale à la ZERP de Nkok : bientôt une entreprise pour transformer les déchets en matériaux de construction

Gouvernance environnementale à la ZERP de Nkok : bientôt une entreprise pour transformer les déchets en matériaux de construction

Une entreprise du bois opérant à GSEZ © Gabonactu.com

Libreville, 26 février (Gabonactu.com) – Le responsable de performance ESG de Gabon spécial economic zone (GSEZ), Ghyslain Pothier a annoncé mardi durant un échange avec les responsables de l’administration, ONGS et populations d’Essassa (27 km de Libreville), qu’une entreprise va être implantée en janvier 2020 dans la Zone économique à régime privilégie (ZERP) de Nkok pour transformer tous les déchets générés par les industries du bois opérant dans cet espace en matériaux de construction.

« Une entreprise doit venir pour transformer ces déchets en business », a annoncé M. Pothier, indiquant que ce précédé permettra de tuer définitivement les impacts environnementaux négatifs.

Il s’agira de la transformation des déchets de bois en panneaux d’aggloméré, une matière très recherchée en occident, notamment au Canada, dit-on.

Ghyslain Pothier © Gabonactu.com

Durant la séance de sensibilisation baptisée : « consultation publique », les responsables de GSEZ ont édifié les parties prenantes des efforts consentis pour mettre en place un plan de gestion durable orientée sur la préservation de l’environnement, tout en contribuant au bienêtre des populations impactées par leurs activités.

« Depuis 2011, les ruisseaux qui arrosaient Essassa, ont été transformés en marécages et nos enfants souffrent des infections pulmonaires du fait de la fumée dégagée par les industries de GSEZ », a point du doigt Faustin Boulingui, un habitant du cru qui a interpelé le GSEZ sur la nécessité de mettre en place des mécanismes pour endiguer les désagréments causés par ces entreprises.

Pour Ghyslain Pothier, « on a initié tout un système de motoring pour contrôler la qualité des eaux en surface, la qualité de l’air, aussi au niveau sonore pour vérifier, qu’est-ce que nous émettons vers les récepteurs extérieurs (les gens qui vivent autour du site) ».

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gouvernance-environnementale-a-zerp-de-nkok-bientot-entreprise-transformer-dechets-materiaux-de-construction">
Twitter