PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

GOC : passation de charges entre Patrichi Tanasa et François Ntombo Ntsibah

GOC : passation de charges entre Patrichi Tanasa et François Ntombo Ntsibah

Le ministre du pétrole, Noël Mboumba posant pour la postérité avec le nouvel ADG  François Ntombo Ntsibah (droite) et le sortant Christian Patrichi  Tanasa Mbadinga le 13 novembre à Libreville. A l’extrême droite le PCA de la GOC, Alain Ditona © Gabonactu.com

Le ministre du pétrole, du gaz et des hydrocarbures, Noël Mboumba a présidé mercredi à Libreville, la cérémonie de passation de charges entre l’Administrateur directeur général (ADG) sortant, Christian Patrichi  Tanasa Mbadinga et le sortant  François Ntombo Ntsibah.

Ingénieur diplômé de l’ENSIL et de l’INSA de Toulouse, François Ntombo Tsibah  cumule plus de 30 années d’expérience dans l’industrie pétrolière. C’est un expert en ingénierie pétrolière et ingénierie de production, avec des compétences dans les projets et les évaluations économiques.

Au cours de sa carrière, il a occupé de nombreux postes de direction tels que Directeur des opérations, Directeur technique et Directeur général adjoint au sein du Groupe Shell. Ntombo Tsibah  a travaillé au Gabon, en Angola, au Nigeria, au Royaume Uni et aux Pays-Bas.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Tsibah.jpg.

L’ADG sortant Christian Patrichi Tanasa Mbadinga remettant symboliquement un présent à son successeur en signe d’amitié © Gabonactu.com


Le nouveau patron de la société nationale des hydrocarbures s’est dit déterminé à rendre la GOC plus compétitive en mettant en valeur toutes les potentialités du bassin sédimentaire gabonais. Un objectif  déjà entamé par son prédécesseur,  qui devra se poursuivre selon les principes de la continuité du service public.

« En peu de temps (près de 2 ans), monsieur Patrichi  Tanasa a fait beaucoup en termes de résultats ; il vous revient de rendre notre société nationale des hydrocarbures plus dynamique », a instruit M. Mboumba qui a par ailleurs installé le nouveau l’ADG  de l’entreprise pétrolière dans son fauteuil.

Créée en 2011, Gabon Oil Company s’est vu attribuer en février 2016 le pouvoir de représenter l’État dans les activités en amont, plus particulièrement dans les contrats pétroliers. Cela a conduit en décembre 2018 à l’acquisition de parts minoritaires dans plusieurs permis détenus par les principaux opérateurs pétroliers du pays.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn