PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gervinho, ambassadeur de l’ONUSIDA redonne espoir à 50 jeunes infectés par le VIH à Libreville

Gervinho, ambassadeur de l’ONUSIDA redonne espoir à 50 jeunes infectés par le VIH à Libreville

Photo @ ONUSIDA Libreville

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Gervais Yao Kouassi, dit Gervinho, Ambassadeur spécial de l’ONUSIDA pour la jeunesse avec la collaboration de Chine-Afrique s’est rendu mercredi au siège de l’ONUSIDA à Libreville où il a rencontré une cinquantaine d’enfants et jeunes infectés et affectés par le VIH pour une cérémonie intime et riche en émotion.

La rencontre a été modérée par l’artiste Charly Tchatch, l’animateur de l’ouverture de la CAN 2017 et également activiste sur le VIH.

 

Dans un cadre plutôt intime, la grande star internationale du football et les dynamiques ambassadeurs sur le VIH au Gabon ont écouté et échangé avec les enfants et jeunes infectés et affectés qui ont courageusement partagé leur histoire. Ils ont dénoncé à quel point, l’acceptation de son statut séropositive reste un défi dans la société Gabonaise. Ils ont parlé de stigmatisation et de dépression mais aussi de bonheur, d’amour et de la manière dont elles font face à leurs problèmes quotidiens.

« Je suis vraiment ému, c’est la première fois de ma vie que j’entends de tels témoignages poignants», a dit Gervinho, « Comme vous le savez, j’’aurai voulu jouer ici avec mon équipe mais je suis blessé. Votre force mentale et votre joie de vivre m’encourage tellement à surmonter les défis de la vie». Gervinho a ensuite signé l’engagement de tous ces jeunes fans de foot présents pour la campagne « Protège le goal » pour soutenir la vision de l’ONUSIDA de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida à l’occasion de la CAN 2017.

Inge Tack, la Directrice de l’ONUSIDA, a rappelé qu’au Gabon depuis 2012 et malgré la réduction de plus de 60% du budget pour le SIDA, la couverture des personnes vivant avec le VIH sur le traitement antirétroviral a doublé, la prise en charge pédiatrique a même triplé, les nouvelles infections ont été réduites de 30% et la couverture de la PTME est à 78% en 2015. Cependant,  un changement radical de l’organisation, la gestion et la supervision de la prise en charge du VIH est nécessaire pour atteindre les 90 90 90. Elle a souligné le rôle que pourraient jouer les ambassadeurs, les jeunes infectés et affectés pour que les services répondent mieux à leurs besoins.

Charly Tchatch a remercié le footballeur, les ambassadeurs nationaux, les accompagnateurs, les activistes ainsi que Mme Amissa Bongo Ondimba, la Directrice Générale de la Prévention du SIDA et l’ONUSIDA, pour leurs efforts soutenus afin de réduire l’impact de l’épidémie de sida au Gabon et dans le monde entier.

« Comme au football, nous devons garder l’œil sur le ballon et jouer en équipe pour atteindre la vision de l’ONUSIDA : zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida. » GNHO

 

« Un résultat positif ne veut pas dire que tout est fini, si tu acceptes ton statut et accèdes au traitement tout de suite, rassure toi, tu vivras heureux et longtemps », Marie-France,  jeune femme de Medzoe santé, l’association des jeunes affectes et infectes par le VIH.

 

«Nous avons la capacité de réussir, nous avons des droits – a la sante, a la vie, a l’éducation et a l’emploi », Christelle,  jeune femme de Medzoe sante, l’association des jeunes affectes et infectes par le VIH.

 

« C’est formidable de faire partie de l’équipe de l’ONUSIDA. Je travaille pour veiller à ce que les jeunes du Gabon connaissent la vérité sur le VIH  en sachant comment se protéger du VIH ». Michael Anicet, artiste, ambassadeur de l’ONUSIDA Gabon

«  La responsabilité, l’estime de soi, un mental d’acier est ce dont nous avons besoin pour aller plus loin et vivre une vie à laquelle on aspire. Le virus ne doit pas etre un obstacle », Bénédith Kessany Chanie, Ambassadrice #PROTESTVIH

 

«Se faire dépister, ce n’est pas sorcier. il faut connaitre ton statut, positif ou négatif. Si c’est positif, alors il faut te traiter tout de suite et protéger autrui contre le VIH, si c’est négatif, continue à te protéger contre le VIH et les autres IST», Charly tchatch, ambassadeur #PROTESTVIH.

 

Pour de plus amples informations, contacter Inge Tack, ONUSIDA Gabon : au +241 07409926 ou sur tacki@unaids.org.

ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. »  L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de sida à l’horizon 2030 dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gervinho-ambassadeur-de-lonusida-redonne-espoir-a-50-jeunes-infectes-vih-a-libreville">
Twitter