PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : vers une baisse de l’impôt sur les sociétés (25%)

Gabon : vers une baisse de l’impôt sur les sociétés (25%)

Les participants après 2 jours de réflexion pour trouver le juste équilibre sur l’impôt @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les participants aux Assises nationales de la fiscalité organisées à Libreville du 26 au 27, ont recommandé  de baisser le taux de l’impôt sur les sociétés à 25% au lieu de 30% actuellement afin d’attirer  les investisseurs.

 

 

Les participants préconisent aussi « la mise en place d’un régime fiscal spécifique pour les jeunes entrepreneurs qui ont opté pour le système d’incubateur ». Ils ont de même suggéré « la réaffirmation de la neutralité de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée, ndlr) et la rationalisation des exonérations fiscales ».

 

Les assises nationales de la fiscalité ont enfin proposé d’améliorer le système de gestion de l’impôt par l’administration fiscale, en s’inspirant de l’expérience rwandaise. Des experts de ce pays ont fait un exposé durant ces assises qui a impressionné l’ensemble des participants.

 

 

« Vos recommandations vont être traduites dans un plan d’action permettant de distinguer les actions à court, moyen et long termes. Ce plan d’action sera soumis par le ministère de l’Economie dans les plus brefs délais au gouvernement », a déclaré le ministre du Budget, Christian Magnagna dans un discours de clôture de cette première édition des assises nationales sur la fiscalité.

 

« Je puis d’ores et déjà vous rassurer de l’engagement du Gouvernement  à mettre en œuvre les actions qui seront définitivement arrêtées et qui relèvent de sa responsabilité », a poursuit le ministre avant d’ajouter que « ce cadre,  conçu sur une base juste, transparente et équitable, devra être mis en œuvre de façon progressive ».

 

« Nous devons désormais faire preuve d’un plus grand civisme fiscal et économique », a conseillé le membre du gouvernement.

 

Les assises nationales de la fiscalité ont été organisées pour permettre à l’Etat de trouver les mécanismes fiscaux  idoines  à même  de renflouer les caisses qui accusent  une tension financière à cause de la baisse du prix du baril de pétrole à -50 dollars.

 

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI)  ont largement contribué au déroulement de cette messe économique.

 

S’agissant de la fiscalité des ménages,  les participants ont adopté le model Rwandais  en instaurant un identifiant pour  les ménages appelés à payer l’impôt. Les ménages devront préalablement être recensés. Pour mieux prélever les impôts à cette catégorie de contribuables, les experts recommandent qu’il soit mis sur pied comme mode de liquidation, le paiement électronique.

 

Le paiement des ménages devra se faire en s’inspirant des models développés par les opérateurs de téléphonie mobile. Cas d’Airtel Money, Flooz, Mobilcash et Bicig mobile, conçu par une banque.

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Inconnu

    Sérieusement vous faites mal votre travail vous avez du mal à suivre soigneusement la situation fiscale des contribuables et ce que vous avez trouver de joli à nous annoncer c’est un impôt pour les ménages parce qu’ils gagnent combien de francs par mois??? Il y a beaucoup à faire aux Impôts avant de vouloir asphyxier les gens d’impôts à payer. C’est seulement à ça qu’a servi vos assises fiscales???????????

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gabon-vers-une-baisse-de-limpot-sur-les-societes-25">
Twitter