PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : Les raisons de l’élimination des Panthères

Gabon : Les raisons de l’élimination des Panthères

Le célèbre international gabonais, attaquant d’Arsenal, visiblement déçu, ne sera pas avec ses coéquipiers à la CAN Égypte 2019 © DR

Libreville, 27 mars (Gabonactu.com) – Pays organisateur en 2017, les Panthères du Gabon ne seront pas de la plus grande messe africaine de football cette année. En concédant un nul face aux Hirondelles du Burundi à l’occasion de l’ultime journée des éliminatoires, Pierre-Emérick Aubameyang et ses coéquipiers se sont faits éliminer et ne participeront pas à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se tiendra en Egypte dans le mois de Juin 2019. Une terrible désillusion pour les poulains de Daniel Cousin qui seront dans l’obligation de regarder à la télévision les 24 meilleures nations africaines jouées. Les supporteurs des Panthères pourront jouer sur un casino en ligne été prochain. Quelles sont les raisons de cette élimination des Panthères ?

Les prémices en 2017
Lors de la CAN en 2017, malgré le fait que les Panthères évoluaient à domicile, ils n’ont pas pu se sortir de la poule A. Une élimination précoce qui pouvait laisser entrevoir les difficultés de l’équipe à se tirer des situations difficiles. La dernière rencontre contre les Lions Indomptables au cours de la compétition en dit long sur le mental de l’équipe. Face à la pression, la formation Gabonaise a du mal à s’en sortir. A mainte reprise ils ont eu l’occasion d’ouvrir le score, face au Cameroun, mais hélas. Rien n’y fit. Au finish, ils terminent 3ème avec 3 matchs nuls.

Mauvaise ambiance autour de la sélection
La mauvaise ambiance qui a entouré le groupe tout le long de ces éliminatoires, a été un élément très déterminant dans cet échec.

1- Histoire de prime
Au lendemain de la mauvaise campagne de la CAN 2017, l’ambiance dans le groupe s’était détériorée. Le technicien espagnol Camacho ne faisait plus l’unanimité au sein de l’effectif et de l’opinion publique. Cette situation s’est empirée après la défaite du 10 juin 2017 lors de la rencontre inaugurale des éliminatoires de la CAN 2019 en terre malienne. Une défaite 2-1 qui a plombé l’effectif dans le doute. Suite à cela, c’en est suivi une question de prime entre les joueurs et le patron des sports Gabonais, le ministre Nicole Assélé. Même si la situation a été réglée plus tard, elle n’est pas restée sans séquelle.

2- Histoire de sélectionneur
La situation des primes passée, les Panthères seront à nouveau au cœur d’une nouvelle polémique. A la grande surprise de tous, Pierre Aubamyang pourtant malade, papa de Pierre-Emérick Aubameyang, est annoncé comme étant le successeur de Camacho à la tête des Panthères. Une annonce qui fera grand bruit au Gabon et hors du pays. Le premier à monter au créneau est Pierre-Emérick, avant que son père, le vrai concerné ne vienne démentir aussi l’information. Ce dernier affirme n’avoir jamais donné son accord pour un quelconque poste. Il avait demandé un temps de réflexion vu son état de santé. Finalement, c’est Daniel Cousin qui prendra les rênes des Panthères. Cette affaire a failli faire prendre une retraite anticipée au capitaine PEA.

3- Le coup gueule de Daniel Cousin
Comme si les deux premiers épisodes ne suffisaient pas, c’est l’icône du football Gabonais et actuel sélectionneur qui donne de la voix. A un mois de la dernière rencontre des éliminatoires, Daniel Cousin affirme n’avoir pas toujours de contrat. Il va plus loin en disant qu’on lui doit une grosse somme. Des déclarations qui ont défrayé la chronique pendant un bon moment. Finalement, c’est la justice qui tranchera et qui va permettre à Cousin de rentrer en possession de son argent courant février. Et au début du mois de mars, à quelques jours de la rencontre contre le Burundi, il va finir par parapher un contrat.

Mauvais début des campagnes
Cette élimination est aussi le fruit du mauvais début des éliminatoires faites par l’équipe. Les Panthères ont en effet débuté ces campagnes par une défaite à Bamako et un nul à domicile face aux Hirondelles du Burundi. Deux résultats qui ont d’ores et déjà compliqué la tâche à Cousin et aux siens. Ils se sont tirés un balle dans les pieds dès l’entame en récoltant un point sur 6 possibles. Ils ont perdu 2-1 au Mali, puis ont fait un nul d’un but partout lors de la deuxième journée.

La défaite contre le Mali à domicile
Après la double confrontation remportée face au plus faible du groupe, le Soudan du Sud, Les Panthères avaient l’occasion de se repositionner complément lors de la 5ème journée en recevant les Aigles du Mali. Mais ils finiront par perdre cette rencontre qui était surtout à gagner. Une défaite 1-0 qui va ralentir l’élan des Panthères.

Le dernier acte manqué à Bujumbura
Malgré toutes ces situations, le Gabon avait son destin en main lors de la 6ème et dernière journée. Il lui fallait battre le Burundi pour obtenir l’un des billets qualificatifs pour Egypte 2019. Cette mission sera un échec car ils (les Panthères) se feront accrocher une nouvelle fois comme au match aller. Le score final de la rencontre est de 1-1 comme au Gabon lors de la deuxième journée. Un score qui met définitivement un terme au rêve des Panthères d’être en Egypte.

Logé dans le groupe C des éliminatoires de la CAN 2019 en compagnie du Mali, du Burundi et du Sud Soudan, le Gabon termine 3ème et sera absent de la prochaine CAN. Une élimination qui trouve sa racine dans les mois qui ont suivi la CAN 2017 ratée à domicile. Deux victoires, deux nuls et deux défaites est le bilan des Panthères. Ils terminent la campagne avec 8 points.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gabon-raisons-de-lelimination-pantheres">
Twitter