PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : nominations illégales, inscriptions et réinscriptions gelées dans les écoles publiques

Gabon : nominations illégales,  inscriptions et réinscriptions gelées dans les écoles publiques

Lycée Mabignath  de Libreville © archives Gabonactu.com

Les inscriptions et réinscriptions sont gelées dans les établissements scolaires publics du Gabon, faute selon certaines informations de l’illégitimité des nouveaux responsables d’écoles  nommés par un simple arrêté du ministre de l’éducation nationale Michel Menga M’Essone.

La rentrée scolaire 2019-2020 dans les établissements scolaires publics n’a pas encore eu lieu, deux semaines après la date officielle (30 septembre 2019). Et pour cause, les  récentes nominations des chefs d’établissements. Celles-ci ne seraient conformes à l’orthodoxie administrative. Elles n’auraient  pas respectées  les règles d’usage.


Parmi les nouveaux chefs d’établissements nommés, certains  auraient à peine 3 et 4 ans de carrière  d’enseignant. Pire, ces nominations n’ont pas été actées par un conseil des ministres, instance suprême en la matière. Une situation qui a suscité un tollé dans l’opinion.

« Comme nous pouvons le constater pour le regretter,  un arrêté peut maintenant  limoger quelqu’un qui a été nommé par un décret », a ironisé à Gabonactu.com, un ancien chef d’établissement retraité.

Le malaise est perceptible dans tous les établissements publics (écoles primaires, collèges et lycées) du pays. De sources autorisées, tous les chefs d’établissements (anciens comme nouveaux) sont suspendus au communiqué final du prochain conseil des ministres qui devra trancher, pour une rentrée scolaire sereine.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter