PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : les africains outillés à élaborer leur document de réduction de gaz à effet de serre

Gabon : les africains outillés à élaborer leur document de réduction de gaz à effet de serre

Les participants à l’atelier @ gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les pays d’Afrique centrale et de l’Océan indien viennent de boucler avec succès une formation sur les techniques d’élaboration du document stratégique d’élimination des émissions de gaz à effet de serre à soumettre lors de la 21ème session de la Conférence des Parties à la Convention Nations-Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France.

 

 

 

A la clôture de la formation de Libreville,  Jean Pierre Ndoutoume, directeur de l’Institut de la francophonie sur le développement durable (IFDD), a invité  jeudi les pays membres de l’Afrique centrale et de l’Océan Indien   de  concevoir et soumettre avant le 1er octobre 2015 leurs   Contributions sur les changements climatiques avant le 1er octobre 2015 en prélude de la 21ème session de la Conférence des Parties à la Convention Nations-Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France.

 

 

Ndoutoume a fait cette suggestion urgente lors de la clôture à Libreville d’un atelier sur les techniques d’élaboration d’un document stratégique cohérent et chiffré sur les changements climatiques.

 

 

L’atelier de Libreville a regroupé les pays d’Afrique centrale et de l’Océan indien. Actuellement, seul le Gabon a déjà élaboré et soumis aux organisateurs de la conférence de Paris, son document stratégique.

 

 

La réunion de Paris regroupera 195 pays du monde qui devront décider d’un plan de développement commun et concerté tenant compte des changements climatiques.

 

Le document chiffré fourni par chaque Etat lui permettra de bénéficier ou pas des financements du fonds vert.  Ce fonds est un organisme dédié au financement  des projets visant à préserver l’environnement et donc de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre. Il dispose de 10 milliards de dollars, provenant des pays industrialisés. 2,5 milliards de dollars US sont réservés aux africains. D’ici 2020, le Fonds devra mobiliser 100 milliards de dollars.

 

 

« Pour aller à la conférence de Paris sur le climat, on ne doit plus se contenter de parler.  Chaque pays doit venir avec un document dans lequel il a ses engagements qui sont chiffrés sur l’atténuation des gaz à effet de serre, sur l’adaptation, sur le financement, (…) sur le renforcement des capacités », a rappelé M. Ndoutoume  aux participants à la rencontre de Libreville.

 

Sydney Ivembi

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gabon-les-africains-outilles-a-elaborer-leur-document-de-reduction-de-gaz-a-effet-de-serre">
Twitter