PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : le PRE n’a pas pu endiguer la colossale dette de 4000 milliards de FCFA

Gabon : le PRE n’a pas pu endiguer la colossale dette de 4000 milliards  de FCFA

L’analyste économique Mays Mouissi durant sa conférence le 10 août à Libreville sur le plan de relance économique du Gabon   © D.R

L’analyste économique et financier, Mays Mouissi  a démontré dans une conférence publique récente à Libreville, que le Gabon n’a pas pu  diminuer  sa  colossale dette de 4000 milliards de FCFA, conformément  aux objectifs poursuivis dans le Plan de relance économique (PRE) concocté avec le FMI.

« En 2009,  la dette a évolué, progressé jusqu’ à monter à 64%. Le plan de relance économique devait diminuer la dette à 40 % en 2019. Nous sommes en 2019, nous sommes à 58 % », a diagnostiqué  M. Mouissi.

Pour l’expert, la situation économique et financière du Gabon, tributaire des emprunts hasardeux contractés depuis  2009 auprès des partenaires  multilatéraux (BAD, AFD, BID, BM, FMI, …),  reste difficilement surmontable.

Selon lui,  « trois échéance de rebond nous attendent  en 2021,2022 et 2023 » pour rembourser la dette contracté par le Gabon sous forme d’emprunts obligataires dans les marchés financiers internationaux  trois fois de suite en  2014, 2015 et 2016.

Aux échéances suscitées, le Gabon devra rembourser 500 milliards  de FCFA chaque année durant trois ans.

« Il faut que tout le monde l’ai à l’esprit, en 2009 notre pays n’était pas quasiment pas endetté », a-t-il affirmé, déplorant au passage la gouvernance peu orthodoxe du régime d’Ali Bongo au pouvoir depuis 10 ans.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter