PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Gabon : excursion au cœur des archives nationales

Gabon : excursion au cœur des archives nationales

Les visiteurs explorant la mémoire historique du Gabon © Gabonactu.com

11 novembre 1969 – 11 novembre 2019, la direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD) commémore son cinquantenaire. Pour l’occasion, l’institution s’est ouverte au grand public durant trois jours. Une incursion qui permet de s’imprégner des richesses dont regorge cette mémoire archivistique vivante.

Créée par le décret N°000866 du 11 novembre 1969, la direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la documentation Gabonaise (DGABD) a pour prérogatives, entre autres, d’appliquer la politique du Gouvernement en matière d’informations documentaires, scientifiques, techniques, administratives et historiques au niveau national.


Le bâtiment provisoire qu’il occupe depuis cinquante ans est constitué d’une salle de lecture, cinq magasins, une salle de formation, un hall dans lequel peuvent être suivis des films. Les archives, elles, se présentent sous des formes diverses, notamment des textes administratifs et d’ouvrages, tels que des décrets de nomination de gabonais, des ordonnances, des lois, des arrêtés, des notes de service, des séculaires, les correspondances, des bordereaux, des télégrammes, des notices, des statistiques et bien d’autres. Des ouvrages de philosophie, de littérature et sciences humaines traitant de l’histoire du Gabon entre autres.

Elles sont aussi sous ma forme de photos représentants des autochtones, des villages, d’anciennes paroisses de l’église catholique romaine, des photos prises pendant la période coloniale, de la faune et de la flore du Gabon ; des images de colonisateurs contenues dans des bandes magnétiques. Mais aussi des correspondances générales entre le gouverneur général et le ministre des colonies contenues dans les microfilms et des films sur l’histoire du Gabon contenues dans des disques compacts ; des informations contenues dans des magazines, des journaux dans lesquels les journalistes traitent du Gabon et d’autres informations sur le, monde.

Ces archives nationales, c’est aussi près de 30000 livres, d’à peu près 8000 boites de textes administratifs émanant de l’administration gabonaise ; 250 dossiers de presse sur le Gabon constitués des collections reliées du bulletin officiel du Congo français de 1849 à 1959, de la collection complète du journal officiel de la République gabonaise de 1960 à nos jours ; les journaux des débats parlementaires des assemblées territoriales, législatives et nationales, les journaux du Grand conseil représentatif de l’AEF de 1984 à 1959 : des fonds documentaires des organismes spécialisés des Nations-Unies . Des cartes postales ; des usuels, des CD et cassettes audio-visuels, des imprimés, des thèses et mémoires.

Une richesse historique dans laquelle les élèves, les étudiants, les enseignants, les chercheurs, des amoureux de l’histoire ou de simples curieux peuvent trouver leur compte. Toutefois, cinquante ans après la création de cette institution, une problématique relative à une meilleure conservation de ces documents demeure. « Problème qui à notre humble avis ne sont solutionnées qu’au moyen d’une politique sur les archives nationales », relève le directeur général.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn