PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Gabon dit oui à une mission de l’UA , mais à une date qui sera convenue d’accord partie

Le Gabon dit oui à une mission de l’UA , mais à une date qui sera convenue d’accord partie

Régis Immongault © Archives SGG

Libreville, 19 novembre (Gabonactu.com) – Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Régis Immongault Tatangani, a dans une déclaration officielle lundi soir à Libreville, a remercié l’Union africaine (UA) pour ses souhaits de prompt rétablissement au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et dit oui à une mission de l’UA le moment venu et en tant que le besoin (…) à une date qui sera convenue d’accord partie.

 

« Il (le gouvernement, ndlr) est disposé le moment venu et en tant que le besoin à recevoir une mission de l’Union africaine à une date qui sera convenue d’accord partie », a notamment déclaré le chef de la diplomatie gabonaise qui a affirmé que c’est par voie de presse que le Gabon a été informé des intentions de l’Union africaine.

 

Le communiqué lu par le ministre sur le plateau de Gabon 1ère (télévision d’Etat) soutient que le Gabon est attaché « aux idéaux de paix et d’unité défendus par l’Union africaine et ne saurait en départir d’aucune manière ».

 

Cependant, le gouvernement gabonais considère que « la solidité des institutions gabonaises n’est plus à prouver.  La décision de la Cour constitutionnelle rendue le 14 novembre 2018 et le conseil des ministres tenu le 5 novembre 2018 témoignent de leur fonctionnement normal et régulier », précise la déclaration qui contraste avec les inquiétudes de l’Union africaine suite aux ennuis de santé du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, hospitalisé à Riyad en Arabie saoudite depuis le 24 octobre dernier.

 

« Toute fois, le gouvernement gabonais reste ouvert à toute initiative de l’Union africaine qui vise le maintien et la consolidation de la paix au Gabon », argument le Gabon.

 

On rappelle que l’Union africaine dans son communiqué du 17 novembre dernier a appelé les acteurs de la vie politique gabonaise et les institutions à conjuguer leurs efforts en toute responsabilité en vue de préserver l’unité, la paix et la stabilité du Gabon.

 

Avant de souhaiter un prompt rétablissement au président gabonais Ali Bongo Ondimba, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, a promis qu’il dépêchera une mission d’information et d’écoute sur Libreville.

 

Sensible à la dernière actualité qui alimente les débats les plus complexes sur la modification de la constitution par la Cour éponyme jeudi dans la nuit, en vue de donner des prérogatives au Vice-Président Pierre Claver Maganga Moussavou, Moussa Faki Mahamat a réaffirmé « l’indéfectible attachement de l’Union africaine au strict respect de l’ordre constitutionnel ».

 

En 2009 suite au décès du président Omar Bongo Ondimba, Jean Ping, président de la Commission de l’UA à l’époque avait désigné le sénégalais Moustapha Niasse pour une mission de bons offices. Libreville avait catégoriquement rejeté cette mission estimant que le Gabon était capable de régler ses propres problèmes.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/gabon-dit-oui-a-mission-de-lua-a-date-sera-convenue-daccord-partie">
Twitter