PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Fundu de Borobo Epembia a disparu pour servir Ping

Le Fundu de Borobo Epembia a disparu pour servir Ping

Noël Borobo Epembia dans un entretien avec Gabonactu.com le 9 juillet 2017 en marge du congrès de fusion de son parti avec le MH&M @ Gabonactu.com

Libreville, 9 juillet (Gabonactu.com) – Noël Borobo Epembia a décidé dimanche au terme d’un congrès extraordinaire de son parti Le Fundu de mettre fin à l’aventure solitaire peu fructueuse de cette formation politique qui a rejoint le Mouvement Héritage et modernité d’Alexandre Barro Chambrier.

 

« Je l’ai reconnu dans mon discours bilan, Le Fundu n’avait pas véritablement décollé. J’ai fait mon autocritique en disant qu’il faut avoir le courage de dire que Le Fundu est resté en état de micro-parti », a déclaré satisfait, Noël Borobo Epembia dans une interview à la fin du congrès organisé à Noe Palace au quartier Okala dans le nord de Libreville.

 

« Nous sommes à un moment où il faut former des grands ensembles. L’essentiel c’est qu’il y existe des partis forts et des personnalités très fortes pour nous amener vers les cieux, pourquoi pas », a ajouté celui qui a sabordé son parti contre le poste de vice-président du Mouvement héritage et modernité.

 

Le parti que vient d’intégrer Borobo Empembia est membre de la coalition pour la nouvelle république, une coalition qui soutient Jean Ping.

 

« Notre objectif reste d’installer Jean Ping au pouvoir suite à sa victoire à l’élection présidentielle du 27 août 2016 qu’il a gagné », a clarifié Alexandre Barro Chambrier dans une interview à la fin du congrès.

« C’est un grand jour pour nous. Nous venons de sceller la fusion de notre mouvement avec un parti, Le Fundu qui fait de nous maintenant un parti politique plus important, qui se développement, légalisé de facto du fait de cette fusion », s’est réjouit M. Chambrier.

 

Le Mouvement Héritage et modernité ne se précipitera pas à participer aux  prochaines élections législatives. Il continuera à militer pour la résolution de la crise, née, selon son président, du refus d’Ali Bongo de céder le fauteuil présidentiel à Jean Ping.

 

Le Fundu est le second parti qui disparait au profit d’un autre. En mars dernier, l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) du Docteur Davin Akouré a cessé d’exister pour se muer en un nouveau parti baptisé « Les Démocrates ». La nouvelle formation est dirigée par l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama. Ce parti est aussi affilié à la coalition de Jean Ping.

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/fundu-de-borobo-epembia-a-disparu-servir-ping">
Twitter