PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Frédéric Massavala nouvel héro de la résistance

Frédéric Massavala nouvel héro de la résistance

Frédéric Massavala Maboumba et son viatique de prisonnier @ Facebook

Libreville, 8 septembre (Gabonactui.com) – L’ancien ministre Frédéric Massavala-Maboumba, porte parole de la conférence des présidents de la Coalition pour une nouvelle République créée par le chef de l’opposition gabonaise, Jean Ping a été placé vendredi sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville après avoir été présenté devant un procureur de la République, a annoncé le camp de Jean Ping dans un communiqué.

 

M. Massavala-Maboumba a été interpellé mercredi dernier à son domicile par des éléments de la Direction générale des recherches (DGR), le service des renseignements généraux de la gendarmerie nationale gabonaise. Il est poursuivi pour trouble à l’ordre public. La justice lui reproche l’organisation d’une marche improvisée et non autorisée lundi dernier.

 

Frédéric Massavala-Maboumba non satisfait de l’interdiction lundi dernier d’un grand meeting de Jean Ping au collège Ntchoreret dans le 2ème arrondissement de Libreville a invité les militants de Jean Ping rassemblés à son Quartier général (QG) de marcher en direction de l’aéroport Léon Mba de Libreville. La marche a été stoppée après 500 m.

 

« Nous sommes encore là, face à un acte antirépublicain perpétré par le pouvoir dictatorial des Bongo/PDG qui, il faut le rappeler, est passé maître dans l’instrumentalisation des services de l’Etat à des fins politiciennes », a dénoncé la Coalition pour une nouvelle République dans une déclaration vendredi en réaction à l’incarcération de ce leader politique.

 

« Il s’agit  d’un processus d’élimination programmée des leaders de la Coalition dans le but de déstabiliser celle-ci et d’isoler le président élu Jean Ping », a fustigé la Coalition.

 

« La Coalition pour la Nouvelle République dénonce avec vigueur cette arrestation crapuleuse et cet emprisonnement politique », poursuit le texte.

 

« La Coalition exige la libération sans condition de M. Massavala-Maboumba et de tous les autres détenus d’opinion », conclu le texte.

 

Au moment où la Coalition rendait public ce communiqué, plusieurs sources ont annoncé l’interpellation de Pascal Oyougou, un autre leader proche de Jean Ping. Les motifs de son interpellation ne sont pas encore connus.

 

Le Gabon peine à tourner la page de l’élection présidentielle du 27 août 2016 officiellement remportée par le président Ali Bongo Ondimba mais dont la victoire est aussi réclamée par son principal rival politique, Jean Ping, ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA). Jean Ping continue à contester dans la rue la réélection d’Ali Bongo. Il revendique sa victoire « volée » ce que ne tolèrent pas les dirigeants gabonais.

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/frederic-massavala-nouvel-hero-de-la-resistance">
Twitter