PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

France : Qui dénigre son pays se dénigre lui-même (Germain Ngoyo Moussavou)

France : Qui dénigre son pays se dénigre lui-même (Germain Ngoyo Moussavou)
image_pdfimage_print

Germain Ngoyo Moussavou, ambassadeur de France au Gabon et son épouse @ Gabonactu.com

Paris, France (Gabonactu.com) – L’ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou a déclaré,  dans son message des vœux de nouvel an à tous les gabonais de France,  que celui « qui dénigre son pays se dénigre lui-même.

 

Gabonactu publie l’intégralité de ce message des vœux du premier gabonais de France à ses compatriotes :

 

«Chers compatriotes,

 

C’est avec un plaisir renouvelé que je voudrais, au nom de l’ensemble du personnel de l’Ambassade Haute Représentation Gabonaise Près la République Française, vous présenter nos meilleurs vœux pour cette année 2017.

 

L’année 2016 qui vient de tirer sa révérence, aura été certainement exceptionnelle avec la tenue de l’élection présidentielle, rendez-vous majeur de la vie politique nationale.

 

Le grand moment de notre jeune démocratie aura été également marqué, malheureusement, par la montée de divisions dont les conséquences sur notre ‘‘vivre ensemble’’ ont été perceptibles, même au sein de la diaspora gabonaise. Les clivages politiques ne doivent pas avoir pour effet de saper notre unité : qui dénigre son pays se dénigre lui-même.

 

C’est fort de ce constat qu’en sa qualité de Président de la République, garant de l’unité nationale, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a décidé d’organiser un dialogue national.

 

Cette initiative, faut-il le rappeler, qui est fondée sur ce que nos traditions bantoues ont de plus précieux, est la traduction de sa politique d’ouverture et de sa volonté toujours affirmée d’œuvrer à la préservation de la paix sociale dans le respect des différences des uns et des autres et ainsi, de semer les germes du pardon. Il s’agit de favoriser la communion des esprits pour un idéal commun,  le développement de notre cher Gabon.

 

Il revient alors à l’ensemble des filles et des fils du Gabon de soutenir cette action essentielle en tournant la page de l’année précédente, afin de permettre à notre pays de poursuivre sa marche vers la croissance économique et le progrès social.

 

La matérialisation de cette noble ambition nécessite l’affirmation de la convivialité, de la fraternité et du partage de l’esprit patriotique, valeurs essentielles pour sauvegarder notre patrimoine commun : le Gabon Eternel.

 

Je formule les vœux de Bonheur, de Santé et de Réussite à tous et à chacun en cette année nouvelle ».

 

Lazard Moukoubidi

À propos de l'auteur

3 Commentaires

  1. Akoma Mba

    Mon pauvre JJ vous allez sûrement crever avant d’atteindre 40 ans, espérance de vie chez toi. Les aides sociales font que chez les autres l’espérance de vie soit de 79 ans chez les hommes et 82 chez les femmes.
    N’as-tu pas honte que ceux que tu défends ne puissent même pas éviter que des bébés continuent de mourir à cause de la situation précaire des familles?
    Aucune situation ne dure 100 ans. Tic tac, tic tac, tic tac….

    Reply
  2. Akoma Mba

    Ce qui est triste c’est que des journalistes de pacotille comme vous, pauvre Excellence, puissent collaborer à nier l’alternance à un pays comme le Gabon alors que notre pays devrait être mieux préparé à ce jeu démocratique que le Ghana qui a pourtant plus d’analphabètes que le Gabon!! Monsieur la Tortue, à quand la première Autoroute au Gabon, car sans autoroutes, aucun développement n’est possible.
    Evidemment, vous comme votre clique au pouvoir, vous vous sentez tellement grands en soumettant le peuple à mendier chez le Ministre du village. Vous êtes minables. Combien de villages ont de l’eau et de l’électricité au Gabon? Sincèrement, n’avez-vous pas honte de vouloir continuer au pouvoir avec un tel échec???

    Reply
  3. jean-jacques

    M.L’Ambassadeur les gens qui ont oublié le chemin de leur pays en retant chez l’autre pour toucher les aides sociales , pensent que parler critiquer son propre pays ils font un bon trvail.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *