PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le FMI n’a pas demandé la liquidation de la GOC et de SOGARA (Communiqué)

Le FMI n’a pas demandé la liquidation de la GOC et de SOGARA (Communiqué)

Pascal Houangni Ambouroue, Ministre du Pétrole © archives Gabonactu.com

Libreville, 2 mai (Gabonactu.com) – Le Ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, a dans un communiqué démenti les informations selon lesquelles la dernière mission du FMI au Gabon a demandé la liquidation de la Compagnie pétrolière Gabon oil compagny (GOC) et la Société gabonaise de raffinage (SOGARA).

« Une mission du Fonds monétaire international (FMI), partenaire stratégique du Gabon, vient de séjourner dans notre pays dans le cadre des visites régulières relatives à l’accord de partenariat économique entre cet organisme financier international et notre pays », rappelle le communiqué.

 

« Il ressort des entretiens avec les plus hautes autorités et de l’échange que j’ai eu avec cette délégation, en ma qualité de ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, que le FMI apprécie et salue les réformes structurelles engagées par le gouvernement et notamment dans notre département », poursuit le texte.

 

« Aussi, il n’a point été question pour le FMI de donner une quelconque injonction au Gouvernement gabonais de liquider la compagnie nationale des Hydrocarbures, la Gabon Oil Company (GOC) ou la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) », martèle le ministre.

 

« Il convient de rappeler à toutes fins utiles que le FMI n’a pas vocation à se substituer à un État mais à accompagner les États au développement inclusif par les politiques publiques porteuses de croissance », insiste-t-il.

 

« Par conséquent, les rumeurs relayées sur une supposée liquidation de la GOC et de la SOGARA ne relèvent pas du cahier de charges du FMI. Autrement dit, ces allégations constituent tout simplement de l’intox relayée sur les réseaux sociaux », conclu le communiqué à travers lequel « le ministère du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, invite certains médias à la conscience professionnelle, l’éthique et la déontologie dans le traitement de certaines informations stratégiques et souveraines pour l’État ».

 

La rédaction de Gabonactu.com a obtenu des informations d’une source digne de fois selon lesquelles le FMI suggère bien la liquidation de Gabon oil marketing, une branche de la GOC chargée de distribuer les produits pétroliers via les stations services et chez les gros clients (chantiers forestiers, entreprises de BTP…). La même délégation du FMI a aussi proposé la liquidation de la SOGARA.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/fmi-na-demande-liquidation-de-goc-de-sogara-communique">
Twitter