PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Fin de la surfacturation à la SEEG et les victimes seront réhabilitées dans leur bon droit

Fin de la surfacturation à la SEEG et  les victimes seront réhabilitées dans leur bon droit

Le DG de la SEEG Marcelin Massila Akendengué @ Gabonactu.com

 

Libreville, 24 décembre (Gabonactu.com) – Le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Marcelin Massila Akendengué a annoncé récemment la fin de la surfacturation née de la défaillance du nouveau système de gestion clients ayant produit il y a quelques mois des grosses factures  inimaginables pour les consommateurs.

 

« Toutes les factures qui ont été générées par ce système sont isolées, nous sommes en train de les traiter de manière à rendre les comptes des clients suffisamment clairs pour ne pas  avoirs des contentieux inutiles », a déclaré M.  Massila Akendengué dans une récente communication.

 

Le patron de la  SEEG a reconnu les carences du nouvel outil de gestion clients mise en place en 2014. Ledit système consiste à produire une facturation  à l’estimation, sans la présence constante du releveur sur le compteur.

 

« Nous avons décidé de limiter le nombre d’estimation, c’est-à-dire après une estimation il faut qu’il y est absolument un autre relevé pour  qu’on n’est pas une valeur fictive », a-t-il précisé.

 

Plusieurs ménages ont fait les frais  des carences du nouveau système de gestion clients de la SEEG. Ils ont vu le montant mensuels leurs consommations se multiplier parfois par cent. Le client qui avait l’habitude de payer 20 000 FCFA  de facture d’eau ou d’électricité  payait 600 000 FCFA. D’autres ont déboursé  des millions.  Les compteurs des clients récalcitrants ont tout simplement été bloqués.

 

Sydney IVEMBI

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/fin-de-surfacturation-a-seeg-victimes-seront-rehabilitees-droit">
Twitter