PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Fin de l’hégémonie du CLR dans le 3ème arrondissement de Libreville

Fin de l’hégémonie du CLR dans le 3ème arrondissement de Libreville

La liste conduite par Jean Boniface Assélé aux locales 2018 n’a pas fait le poids face à celle du PDG @ DR

 

Libreville, 9 octobre (Gabonactu.com) – Le président tête de liste du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité) aux élections locales du 6 octobre courant dans le 3ème arrondissement de Libreville, Jean Boniface Assélé a été complètement laminé, selon les 1ère tendances,  par la liste du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

La victoire supposée du parti au pouvoir met ainsi fin à l’hégémonie du CLR dans cette partie, la plus peuplée et la plus vivante économiquement de la commune de Libreville. Le 3ème englobe le marché central (Mont-Bouet) et le Centreville où sont localisés plusieurs institutions et grandes entreprises du pays.


Pour la première fois depuis 1996, la Mairie du 3ème  arrondissement va échapper au CLR. Un parti de la majorité décapité en partie par le PDG, qui a débauché certains  de ses éléments clés à l’instar  d’Eloi Nzondo. Ayant rallié la formation politique du Président Ali Bongo Ondimba, oncle de Jean Boniface Assélé, M. Nzondo très populaire, a entrainé avec lui une partie importante de l’électorat qui permettait au CLR  de gagner.

Si Eloi Nzondo, ancien député et ex- 4ème maire adjoint de la commune de Libreville n’a pas cette fois-ci participé aux élections jumelées (législatives et locales)  à cause de ses nouvelles fonctions de gouverneur de la province du Haut-Ogooué, il n’en demeure pas moins qu’il a coaché ses lieutenants pour faire tomber son ancien parti.  Dans le même siège, son homme de mains, Franck Ibouili, était suppléant   de  la candidate du PDG aux législatives, Sylvie Kotha Nzamba, qui a été élu dès le 1er tour.

La  déculottée en attente de confirmation très prochaine  du Centre gabonais des élections (CGE) semble vraisemblablement doucher les espoirs de Jean Boniface Assélé qui voulait être Maire de Libreville.

 

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn