PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Femmes de Destinée, une nouvelle plateforme pour lutter contre les violentes faites aux femmes

Femmes  de Destinée, une nouvelle plateforme pour lutter contre les violentes faites aux femmes

La  présidente de l’ONG Femmes de Destinée Jessica Macy  Ayong Mba  posant jovialement avec ses membres et le ministre de la Famille Estelle Ondo © LLM

Libreville, 29 avril (Gabonactu.com) – Femmes  de Destinée, une  nouvelle ONG œuvrant dans lutte contre  les violences multiformes faites aux femmes, a sous la houlette de sa présidente, Jessica Macy  Ayong Mba, lancé officiellement au cours d’un diner de gala,  ses activités.

 

Victime jadis des violences conjugales,  Jessica Macy  Ayong Mba, a décidé de sortir  de l’anonymat pour aider ses sœurs qui souffrent encore sous silence. A travers son mouvement, la femme leader s’active désormais contre ce phénomène qui prend de plus en plus des proportions inquiétantes au Gabon. Une étude datant de 2016 a révélé  qu’environ  46 %  des femmes  gabonaises  subissent des violences physiques émanant de leurs conjoints.

 

« Dans ces 46% des femmes violentées par leurs conjoints, moi Jessica Macy  Ayong Mba je me reconnais ; oui  je sais ce que l’on récent lorsqu’on reçoit un coup de poing ; oui je sais  ce que l’on ressent lorsqu’on est humilié, insulté, méprisé par un individu qui est sensé vous protéger. Je sais toutes ces choses parce que pendant 10 ans de ma vie, j’ai été victime de violences conjugales »,  a reconnu Mme Ayong Mba dans un discours émouvant.

 

La présidente de Femmes de Destinée qui a été durant une décennie meurtrie   dans son âme à cause de l’irresponsabilité conjugale de son conjoint,  appelle  ses sœurs à se lever pour la cause de la « femme maltraitée, la veuve, la jeune fille mère, les orphelins et toutes les personnes désabusées qui ont besoin qu’on les écoutes ».

 

Pour contribuer fortement à l’épanouissement de la femme maltraitée et marginalisée, Femmes de Destinée entend apporter les cours d’alphabétisation à ces femmes parfois ignorantes de leurs droits, organiser des formations  et créer des activités  génératrices de revenus pour leur autonomie certaine.

 

En guise de sages conseils,  la marraine de Femmes de Destinée, Estelle Ondo, par ailleurs ministre de la  Femme et de la Décennie de la femme a prodigué : « vous constituez donc une porte ouverte, à laquelle peuvent désormais venir frapper ceux qui sont en situation de détresse ; veillez à ne     pas refermer cette porte, parce que vous deviendrez, à coup sûr, un relai important entre les sans voix  et les pouvoirs publics, dont le ministère de la famille, pour la prise en compte des situations relevées sur le terrain ».

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/femmes-de-destinee-nouvelle-plateforme-lutter-contre-violentes-aux-femmes">
Twitter