PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

FEGAFOOT : malgré la notification de la FIFA, Bosco Alaba Fall demande toujours l’annulation de la réélection de Pierre Alain Mounguengui

FEGAFOOT : malgré la notification de la FIFA, Bosco Alaba Fall demande toujours l’annulation de la réélection de Pierre Alain Mounguengui

Bosco Alaba Fall réclame toujours la tête de Pierre Alain Mounguengui @ DR

Libreville, 27 mai (Gabonactu.com) – Bosco Alaba Fall, ancien président de l’Association des clubs de ligue 1 et candidat malheureux lors de la dernière élection à la présidence de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) continue toujours de demander l’annulation de la victoire à ce scrutin du président sortant Pierre Alain Mounguengui, malgré la notification de la FIFA qui a quasiment cautionné cette réélection .

 

«Après avoir analysé les faits rapportés dans votre correspondance et les documents mentionnés ci-dessus, nous sommes dans l’obligation de vous informer que l‘affaire soulevée dans votre lettre semble présenter un caractère exclusivement interne qui ne tombe pas sous la compétence des organes de la FIFA et qui devrait être traitée selon les Statuts et règlements des parties concernées et toute loi nationale applicable. Par conséquent, la FIFA ne peut intervenir dans ce dossier. »

Ce paragraphe tiré de la notification de la Secrétaire Générale de la FIFA, suite au recours introduit le 23 avril dernier par Bosco ALABA FALL, contestant la réélection de Pierre Alain MOUNGUENGUI à la tête de la FEGAFOOT était perçu par plus d’un observateur comme étant l’acte qui venait ainsi clore ce débat. Il n’en est rien, estime le candidat arrivé troisième à l’issue du premier tour de ce scrutin tenu le 21 avril 2018 à Lambaréné, au centre du pays.

Bosco ALABA FALL que nous avons rencontré au siège du C.M.S, ce vendredi 25 mai, dit prendre acte de la décision du Secrétariat Général de la FIFA qui marque son compétence à juger d’un tel contentieux. Il s’étonne par ailleurs qu’à la suite d’un acte administratif, la FIFA avait en 2013, invalidé l’élection de Jean De Dieu MOUKAGNI IWANGOU, puis procédé à la mise en place d’un comité de normalisation.

En plus du Secrétariat Général, le requérant affirme avoir saisi d’autres organes de l’instance mondiale du football, notamment le Conseil fédéral que préside Gianni INFANTINO. « Si la décision du Conseil fédéral ne nous est pas favorable, alors nous saisirons de TAS, le Tribunal Arbitral du Sport », précise ALABA FALL dont le combat, selon lui, s’inscrit comme un acte de moralisation de l’environnement du footballistique gabonais.

Les griefs contenus dans le recours

L’ancien Président de l’Association des Clubs de 1ère et 2ème divisions met en avant plusieurs griefs pour justifier son recours en annulation de l’assemblée générale élective de Lambaréné.
Il cite pêle-mêle :
–    le changement de qualité de certains délégués intervenu entre le 10 mars et le 21 avril, alors qu’aucune assemblée générale ne s’est déroulée entre le deux dates ;
–    le défaut de qualité des associations des arbitres, des entraineurs et des joueurs, qui ne devraient pas prendre part au vote;
–    Certains électeurs des ligues provinciales qui devraient être proscrits du vote.

Le National Foot : «  sauver la saison est une bonne chose »

Le Président du Centre MBERIE Sportif s’est en outre prononcé sur le championnat national interrompu après six (06) journées, faute de décaissement par l’État des arriérés de subvention à l’endroit des clubs.

Bosco ALABA FALL dont le club occupe la 2ème place au classement estime bonne la proposition du nouveau ministre des sports tendant à faire jouer la compétition jusqu’à la 10ème journée, avec une phase play-off qui regrouperait les quatre (04) premières équipes, afin de désigner les deux représentants du Gabon en coupes africaines des clubs la saison prochaine.
Tout en appelant ses collègues responsables des clubs à adhérer à cette idée qui vise à sauver la saison, le Président-Fondateur du C.M.S n’exige pas pour autant le paiement préalable par l’État des montants dus aux clubs pour participer à la suite de la compétition, faisant une nouvelle confiance aux autorités quant au respect de leurs engagements vis-à-vis de la jeunesse gabonaise.

Interrogé enfin sur le bilan d’un championnat dit professionnel après six (06) ans d’expérience, Bosco ALABA FALL, propose des assises, à la fin de cette saison afin de mettre en place le cadre juridique d’un tel format tout en abordant d’autres questions telles que la subvention aux clubs, la formation des encadreurs et joueurs.

Radio Sports.net

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/fegafoot-malgre-notification-de-fifa-bosco-alaba-fall-demande-toujours-lannulation-de-reelection-de-pierre-alain-mounguengui">
Twitter