PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Eric Dodo Bouguendza lance à Port Gentil la longue série des conseils provinciaux du PDG

Eric Dodo Bouguendza lance à Port Gentil la longue série des conseils provinciaux du PDG

 

 

Le secrétaire général intérimaire du PDG (gauche) entouré d’autres hiérarques du parti de la province de l’Ogooué Maritime lors du conseil provincial à Port-Gentil @ Gabonactu.com

 

Port Gentil, 21 octobre (Gabonactu.com) – Le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eric Dodo Bounguendza a, personnellement, lancé samedi les travaux du conseil provincial de l’Ogooué Maritime, le tout premier d’une longue série qui se déroulera dans les 9 provinces du Gabon en prélude au 11ème congrès extraordinaire du parti prévu à la mi-décembre prochain.

 

Intellectuel aux petites lunettes, Eric Dodo Bounguendza qui n’a scandé aucune devise du parti a préféré parler aux militants avec son cœur.

 

« Le PDG est debout », a-t-il dit aux cadres et militants tous envoloppés dans des boubous à l’éfigie soit du président fondateur du parti Omar Bongo Ondimba ou du « Distingué Camarade » Ali Bongo Ondimba.

 

« Le PDG ne mourra pas », -t-il martelé en précisant que « personne ne réussira à convaincre le Distingué camarade de dissoudre ce parti ».

 

« Le PDG est ancré dans le fort intérieur du Distingue camarade Ali Bongo Ondimba  comme le Gabon est ancré dans son fort intérieur », a-t-il insisté.


Plusieurs dizaines des militants du parti au pouvoir ont répondu présent @ Gabonactu.com

« Que tous ceux qui s’amusent à pronostiquer la disparition du PDG sachent que le parti a une couronne de fleurs pour chacun d’eux », a renchéri dans un discours, Martial Mboumba, une des icones du parti dans la province.

 

Une rumeur relayée par voie de presse prête à Ali Bongo Ondimba une volonté de changer la dénomination de ce parti créé le 12 mars 1968 et qui est demeuré au pouvoir sans discontinue au point où l’histoire du pays se confond à celle du parti.

 

« Le PDG est le plus grand danger pour le Gabon », a clamé récemment le porte parole de la majorité présidentielle, Guy Christian Mavioga.  Cette déclaration choque a suscité une levée de bouclier au sein du parti.

 

Le PDG très critiqué après l’élection présidentielle de 2016 qu’elle est accusée d’avoir volé a décidé de faire peau neuve en prélude aux élections législatives prévues en avril 2018. Le parti a décidé de tenir des conseils provinciaux pour mobiliser sa base électorale. Le bouquet final sera le 11ème congrès extraordinaire de la mi-décembre dont l’objectif est de relooker le parti et serrer les rangs dans la perspective de conserver la majorité à l’Assemblée nationale.

 

« Il nous sera difficile de remporter la victoire historique de 2011 qui nous avait permis de gagner 13 députés sur 13 », a reconnu le maire de Port-Gentil, Bernard Apérano dans un discours à l’ouverture du conseil.

 

En 2011, l’opposition avait boycotté les élections législatives pour déficit de transparence électorale. « Pas de biométrie, pas d’élections », clamait l’opposition à l’époque.

 

« Nous devons travailler pour conserver le maximum de sièges », a urgé M. Aperano qui s’est vanté d’avoir empêché Jean Ping d’atteindre un score de 90% dans sa province natale lors de la présidentielle de 2016. « Certains ont dit que nous n’avons pas mouillé le maillot. Mais j’affirme qu’il était trompé », a-t-il dit.

 

Le conseil provincial de Port-Gentil qui prend fin ce dimanche est présidé par Zéphirin Rayita, originaire de Lambaréné. Il a été désigné par le Distingué camarade, Ali Bongo Ondimba.

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/eric-dodo-bouguendza-lance-a-port-gentil-la-longue-serie-des-conseils-provinciaux-du-pdg">
Twitter