PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Epreuve sur la sexualité au CEP : le gouvernement annule les questions jugées « honteuses »

Epreuve sur la sexualité au CEP : le gouvernement annule les questions jugées « honteuses »

Marc Kaba, Directeur général des examens et concours @ capture d’écran Gabonactu.com

Libreville, 16 juin (Gabonactu.com) – Le ministère de l’Education nationale a, dans un communiqué, annoncé que les questions sur la sexualité posées aux élèves de CM2 durant les épreuves écrites du Certificat d’études primaires (CEP) ont été annulées.

« La direction générale des examens et concours décide du retrait de la question numéro 4 sur la reproduction humaine en éveil et de la question numéro 1 en mathématiques », précise le communiqué lu sur le plateau de la télévision nationale par Marc Kaba, Directeurs général des examens et concours.

Le ministère affirme avoir constaté des anomalies dans les épreuves d’éveil et de mathématiques.

En effet, dans l’épreuve d’éveil, il a été demandé aux élèves de CM2 dont l’âge moyen est 10 ans d’expliquer comment une femme est tombée enceinte et comment appelle-t-on l’acte qui provoque la grossesse.

Le sujet très partagé dans les réseaux sociaux a choqué plusieurs familles dans un pays où la sexualité est encore un sujet tabou.

Le ministère affublé de tous les noms d’oiseaux a donc reculé en annonçant l’annulation des ces questions durant la correction.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Makaya

    En effet, le terme « fusion » utilisé dans la question de l’épreuve d’éveil implique non pas des organes mais des cellules.
    Il est évident que l’équivoque est né de la mauvaise formulation de la question…
    Le vrai problème dans tout ça, repose sur la rigueur dans la conception des épreuves d’examens.

    Reply
  2. Mapangou Maite

    Le problème n était pas le côté honteux ou pas de la question mais son idiotie puis il y avait confusion entre organes génitaux et cellules reproductrices.

    Reply
    1. Makaya

      En effet, le terme « fusion » utilisé dans la question de l’épreuve d’éveil implique non pas des organes mais des cellules.
      Il est évident que l’équivoque est né de la mauvaise formulation de la question…
      Le vrai problème dans tout ça, repose sur la rigueur dans la conception des épreuves d’examens.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/epreuve-sexualite-cep-gouvernement-annule-questions-jugees-honteuses">
Twitter