PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Environnement : un homme et une femme interpellés dans un motel de la ville de Makokou avec 3 pointes d’ivoire

Environnement : un homme et une femme interpellés dans un motel de la ville de Makokou avec 3 pointes d’ivoire

Junior Pambou et son butin © DR

Libreville, 26 mars (Gabonactu.com) – Un homme et une femme ont été interpellés dimanche dernier dans un motel de la ville de Makokou au nord-est du Gabon avec 3 pointes d’ivoire, a appris Gabonactu.com

 

Les deux personnes ont été pris la main dans le sac par une équipe, composée des agents des Eaux et Forêts, de la Direction générale des recherches (DGR) et des membres de l’ONG Conservation Justice. Cette équipe pluridisciplinaire a été alertée pour une source bien informée.


Postés aux alentours des lieux indiqués, les agents vont apercevoir deux personnes dont une femme, entrer dans l’une des chambres dudit motel. Quelques secondes après, la dame sortira de la chambre et reviendra 15 minutes plus tard avec un sac de voyage de couleur noire qu’elle remettra au monsieur, répondant au nom de Junior Pambou, au seuil de la porte de la chambre. Elle s’en alla tout de suite du motel. Une fois la présence du produit confirmée, les agents feront irruption et surprendront le trafiquant Junior Pambou, de nationalité Gabonaise, en flagrant délit de commercialisation de trois pointes d’ivoire. La dame, Lydia Amba, sera aussitôt rattrapée et interpellée à son tour.

Conduits au poste pour être interrogés sur l’origine des produits, Junior Pambou admettra avoir acheté l’ivoire auprès d’un sujet congolais à Olloba, un village du Congo-Brazzaville. Quant à la dame, Lydia Amba, elle affirmera uniquement avoir conduit son beau-frère Junior Pambou au motel. Ce dernier lui aurait demandé d’aller prendre le sac qu’il aurait laissé chez elle. 

 En attendant la suite de la procédure, les suspects Junior Pambou et Lydia Amba sont gardés à vue dans les locaux de la DGR.

L’éléphant fait partie des animaux intégralement protégés. Le Gabon renferme la plus grande population des éléphants de forêt. 11 000 éléphants ont été tués dans le pays ces dix dernières années à cause du commerce illégal de l’ivoire, selon des ONG environnementales.

Le code forestier gabonais prévoit que la chasse, la détention, le transport et la commercialisation des produits des espèces intégralement protégées (dont fait partie l’éléphant) sont interdits et punis de 6 mois d’emprisonnement et 10 millions de FCFA d’amende maximum.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

  1. Pingback: Ivoire Gabon | Journal of African Elephants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort