PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Enfin des adresses pour se repérer à Libreville

Enfin des adresses pour se repérer à Libreville

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo a présidé samedi dans le 2ème arrondissement de Libreville la cérémonie de lancement officiel du plan d’adressage de la ville de Libreville qui manque d’adresses plus de 100 ans après sa création.

 

Le chef du gouvernement avait à ses côtés un parterre d’invités dont le maire de Paris (France), Michelle Hidalgo, le gouverneur de la ville de Kinshasa (RD Congo) André Kimbuta, le maire de Brazzaville (Congo) Hugues Ngouelondele, ceux de Bangui (Centrafrique) Hyacinthe Wodobodé, Yaoundé (Cameroun) Antoine Tsimi ainsi que ceux de Douala et Gaoundéré (Cameroun).

« L’opération vise à aider les populations à mieux se repérer. Elle permettra à la mairie d’améliorer les recettes municipales grâce à une meilleure identification des commerçants », a déclaré le maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda qui a félicité l’équipe municipale sortante ayant initié ce projet.

« Si on ne sait pas où se retrouve un opérateur économique, on ne peut pas augmenter nos recettes », a expliqué Mme Ossouka Raponda soulignant l’importance économique de ce projet financé par l’Association internationale des maires francophones (AIMF) et l’Union européenne.

« Lorsqu’on est arrivé à la tête de la mairie, il y a que 50 rues qui avaient un nom. Aujourd’hui c’est toute la commune qui aura un nom », a-t-elle déclaré dans une interview en marge de la cérémonie de lancement qui s’est déroulée à STFO dans le 2ème arrondissement.

Selon Mme Ossouka Raponda, plus de 3650 voies auront un nom, une adresse. Le 2ème arrondissement est le district pilote de ce projet qui prendra fin en 2017.

Ce projet est un point de départ. L’opération permettra également d’accélérer l’urbanisation de la ville pour créer des rues dans les zones inaccessibles.

Les populations ne comprennent cependant pas l’importance de ce travail. Le plan de numérotation choisi parait trop compliqué. Les numéros ne se suivent pas les uns après les autres. Sur la rue Roland Mba où l’opération a été lancée, deux parcelles jumelées portent le numéro 57 pour l’un et le 27 pour le second alors qu’en face de la rue, aucun numéro n’est visible.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/enfin-des-adresses-pour-se-reperer-a-libreville">
Twitter