PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Des élus locaux d’Oyem à l’école du savoir

Des élus locaux d’Oyem à l’école du savoir

Les élus locaux du département du Woleu et ceux d’Oyem en plein séminaire de renforcement de capacités dans le site touristique renommé  »Village Akouango », au nord de Libreville le 12 janvier  ©  Gabonactu.com

Libreville, 12 janvier (Gabonactu.com) – L’ONG Afrique Initiatives a organisé samedi au village Akouango, au Cap Estarias (nord de Libreville) les Universités (séminaire) pour outiller des élus locaux du département du Woleu et de la commune d’Oyem sur le rôle prépondérant et la capacité d’un élu local à contribuer fortement au développement de sa localité.

Parmi la soixantaine des participants à ces universités, il y a des élus locaux de l’ONG Afrique Initiatives qui a pris part aux récentes élections locales. Le séminaire a permis à ces derniers de se familiariser aux instruments juridiques nécessaires (guide des collectivités locales, textes de lois y compris la loi sur la décentralisation) dont ils devront s’appuyer pour concevoir des projets de développement.

Les participants et organisateurs des universités des élus locaux © Gabonactu.com

« Nous avons retenu que l’élu local est au cœur même du développement de la localité, il doit être à l’écoute des populations, il doit être le relais, l’acteur, l’initiateur si possible d’un certain nombre des projets de développement en vue d’améliorer le quotidien des populations qu’il représente», a expliqué un des participants au séminaire Renaud Allogho Akoué conseiller départemental du Woleu.

La sempiternelle question d’insuffisances des budgets qui plombent la marge de manœuvre des collectivités locales à financer des projets, a été également abordée. Les participants ont été éclairés sur plusieurs mécanismes permettant aux conseils locaux de mobiliser les ressources en dehors des subventions de l’Etat.

Pour l’élu local Allogho Akoué « les expériences de l’Afrique de l’Ouest montrent que les collectivités peuvent se développer malgré les difficultés de trésorerie qu’ont les Etats centraux ».

Promoteur du développement, l’élu local se doit de véhiculer des valeurs citoyennes, selon le professeur Fidèle Allogho Koghé, un des conférenciers. « L’élu local doit avoir des qualités d’écoute, de sensibilisateur pour l’organisation de la démocratie participative », a-t-il indiqué.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/elus-locaux-doyem-a-lecole-savoir">
Twitter