PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou talentueux dribbleur comme son père

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou talentueux dribbleur comme son père

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou (écharpe de député) et son père Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou @ Facebook EAMM

Libreville, 8 juin (Gabonactu.com) – Le ministre de la Justice, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou a confié jeudi la délivrance des casiers judiciaires aux greffiers en chef de chaque tribunal déjouant ainsi une décision du Syndicat national des greffiers du Gabon (SYNAGREF) qui a décidé de suspendre l’établissement de ce document pour contraindre l’administration de trouver des solutions à ses revendications à l’origine d’une grève qui paralyse les tribunaux gabonais depuis février dernier.

 

« Le ministère de la justice informe les justiciables que toute demande de casier judiciaire est à déposer auprès des greffiers en chef de chaque tribunal », indique le communiqué du ministre Mboumbou Miyakou lu sur le plateau de la Télévision nationale par son conseiller chargé des greffes, Joseph Samba.

 

Le ministre a ainsi réagi à la décision des greffiers prises lors de leur assemblée générale du 1er juin dernier. Les greffiers, constatant que l’Etat traine les pas dans la satisfaction de leurs revendications sont donc passés à la vitesse supérieure. Ils ont durci le mouvement en suspendant la délivrance des casiers judiciaires, un document très demandé au Gabon pour plusieurs démarches administratives. Le casier judiciaire est également une importante source d’argent dans les tribunaux.

 

Le 21 février dernier, les greffiers ont déclenché une grève générale illimitée pour exiger l’adoption d’un nouveau statut des greffiers, le paiement des salaires des agents de la promotion 2017 des 69 greffiers et conseillers de greffes. Ils réclament aussi la signature de l’arrêté d’intégration pour ces agents, l’établissement des cartes professionnelles, le reclassement des admis au concours professionnel de 2014 et la situation du greffe de situé dans les locaux de l’Agence nationale de promotion de l’investissement (ANPI).

 

Les grévistes avaient décidé de mettre en place un service minimum en attendant l’ouverture des négociations. Vendredi dernier, ils ont constaté avec regret que l’Etat traine toujours les pas d’où leur décision de suspendre la délivrance des casiers judiciaires, un pan important du service minimum.

Edgard Anicet Mboumbou Miyakou est le fils d’Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, un des anciens compagnons fidèles d’Omar Bongo Ondimba. Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou a occupé plusieurs fonctions mais son passage à la tête du ministère de l’Intérieur a marqué les gabonais qui collent à sa figure une étiquette peu reluisante de falsificateur des résultats des  élections.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/edgard-anicet-mboumbou-miyakou-talentueux-dribbleur-pere">
Twitter