PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Dynamique unitaire interdite des médias d’Etat y compris RFI

Dynamique unitaire interdite des médias d’Etat y compris RFI

Jean-Rémy Yama, président de Dynamique unitaire © archives Gabonactu.com

Libreville, 17 juillet (Gabonactu.com) – La coalition syndicale Dynamique unitaire (DU), une des principales centrales syndicales des fonctionnaires gabonais, est désormais frappée par la Haute autorité de la communication (HAC) d’une interdiction formelle de passer dans les médias d’Etat y compris sur Radio France internationale (RFI, la radio la plus écoutée au Gabon) durant une période de trois mois, a appris Gabonactu.com

La décision est tombée mercredi soir. La HAC affirme s’être auto-saisie à la suite des propos du président de cette centrale syndicale. Jean-Rémy Yama avait déclaré le 2 juillet dernier que « Dynamique unitaire a l’intime conviction qu’Ali Bongo est mort. Il n’existe plus ».


Le 3 juillet, c’est-à-dire le lendemain, la HAC a adressé une lettre à DU pour venir s’expliquer à la suite de ces propos « infondés ».

La coalition syndicale n’a jamais répondu à la lettre de la HAC qui a décidé mardi d’interdire aux dirigeants de cette coalition tout accès aux médias publics durant une période de trois mois.

L’article 2 de la décision de la HAC précise que « les sociétés de communication nationales contractantes de l’Etat gabonais sont chargées chacune en ce qui la concerne, de veiller à l’application de la présente décision ».

Une source proche de la HAC a clairement indiqué que cette disposition concerne RFI, un média français qui a conclu un accord avec le Gabon pour la diffusion de ses programmes en FM sur le territoire gabonais.

RFI est également priée de ne plus diffuser sur ses antennes les interventions du journaliste indépendant gabonais Freddy Koula Moussavou frappé par la HAC d’une interdiction d’exercer son métier durant six mois au lieu de trois comme annoncé mardi dans un communiqué du régulateur de la communication au Gabon.

La HAC est l’organe de régulation de la communication au Gabon. Elle est composée de 9 membres dont 7 sont nommés par le pouvoir et 2 élus par les journalistes. Sa propension à prononcer des sanctions sévères contre les journalistes lui vaut le petit nom de « Hache » ou de « Père fouettard ».

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Jean jacques

    Vraiment au Gabon on faut trop des cadeaux a des criminels commec.il faut infliche 5 ans d’interdiction.c’est un syndicat c’est un groupe des conards criminels qui ont un seul objectif.de pertuber le pays pour il a fiit c’est un homme.ce yama. Il voit son etat de phisique gros comme un gorille.son orgamisme rempli des maladies diabet. Obesite.il pense q ses maladies ne peuvent le tuer?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn