PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Droits de l’Homme : les efforts du Gabon vantés à la tribune de Genève

Droits de l’Homme : les efforts du Gabon vantés à la tribune de Genève

La ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas est présente à Genève ©  D.R

Représentant le Gabon à la 43ème session du Conseil des droits de l’homme qui se tient à Genève en Suisse, la ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas a vanté les efforts de l’Etat gabonais dans la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Au cours de cette grande messe, la ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet Damas, a porté haut la voix du Gabon, lors du segment de haut niveau afin d’édifier ses pairs sur les avancées en matière de promotion de droits de l’homme et de libertés fondamentales sur le plan national.


Aux nombres des avancées, elle a énuméré, entre autres, la promulgation de la loi numéro 003/18 du 08 février 2019 portant Code de l’enfant en République Gabonaise ; la signature de deux accords bilatéraux portant sur la lutte contre la traite des enfants entre le Gabon, le Togo et le Benin ; la mise en place d’un mécanisme de prévention d’alerte, d’intervention rapide et de suivi des violences contre les enfants en milieu scolaire ; la création de deux sous-comités pour les droits de l’enfant au sein des deux chambres du Parlement ; la surreprésentation de l’administration, le statut et le mode de désignation des membres.

Une liste sur laquelle s`ajoute  le vaste programme d’établissement de jugements supplétifs, en cours, au profit des enfants dépourvus d’états civils. Aussi a-t-elle précisé que « conscient de ce que l’un des droits fondamentaux attaché à l’enfant est le droit  à une identité, le gouvernement gabonais a entamé un vaste programme d’établissement de jugements supplétifs au profit des enfants dépourvus d’états civils ».

Sur cette lancée, en tant que signataire de Conventions internationales en matière de valorisation des droits de l’Homme, le Gabon entend poursuivre la mise en œuvre de ses engagements et à améliorer davantage le respect des instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

La 43ème session ordinaire du Conseil des droits de l’homme a débuté lundi 24 février et s’achèvera le 20 mars prochain. Près de 80 Etats y prennent part. Les débats porteront sur l’examen de plus de 100 rapports sur des thématiques diverses.

Lisa Mboui

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email