PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Domicile incendié de l’ancien ministre Simon Ntoutoume Emane : acte criminel des jeunes opposants ?

Domicile incendié de l’ancien ministre Simon Ntoutoume Emane :   acte criminel des jeunes  opposants ?

Un des techniciens dépêché par le propriétaire de la maison faisant le constat malheureux des dégâts causés par l’incendie @ H  T   

 

Libreville, 1er (Gabonactu.com) – Le domicile de l’ancien ministre du travail et de l’emploi, Simon Ntoutoume Emane, situé au quartier Lalala dans le 5ème arrondissement de Libreville  a été  littéralement ravagé  par un violent incendie qui serait provoqué par certains jeunes opposants,  très remontés contre, ce cadre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) pour avoir récemment traité l’opposition gabonaise d’entretenir un discours plein de duplicité et de haine.

 

 

 

L’incendie s’est déclaré tard dans la nuit de lundi à mardi. La résidence était vide.  Depuis un moment,  le propriétaire aurait changé de domicile pour s’établir dans le quartier huppé dénommé « La Sablière », situé au nord de Libreville. Le bilan matériel est lourd. Le contenu et toute la maison ou presque sont consumés par les flammes.

 

 

 

Certaines indiscrétions disent, que l’incendie serait l’œuvre d’un groupe des jeunes du 5ème arrondissement. Ces derniers auraient mal digérés les propos tenus par Simon Ntoutoume Emane le 28 juillet  dernier lors d’une conférence de presse conjointe qu’il a animé avec quatre autres  barons du parti au pouvoir. Il avait déclaré que le discours de  l’opposition gabonaise,  à laquelle appartient son père Jean  François Ntoutoume Emane, est « démagogique » et manque de « profondeur ».

 

 

Ces propos auraient irrités les jeunes  du 5ème arrondissement. Ces derniers qualifieraient  l’ancien ministre du travail  « d’arrogant ». L’homme politique  n’est pas considéré comme un natif du quartier. Les jeunes opposants disent qu’il serait le fils adoptif de l’ancien premier ministre d’Omar Bongo, Jean  François Ntoutoume Emane.  Lalala,  l’un des plus grands quartiers de la capitale gabonaise est son fief politique.

 

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/domicile-incendie-de-lancien-ministre-simon-ntoutoume-emane-acte-criminel-des-jeunes-opposants">
Twitter