PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Je dis à la diaspora gabonaise qu’il faut cesser les violences (Bruno Ben Moubamba)

Je dis à la diaspora gabonaise qu’il faut cesser les violences (Bruno Ben Moubamba)

Bruno Ben Moubamba lors du point de presse au siège de son partit dans le 5ème arrondissement de Libreville @ Gabonactu.com

Libreville, 7 juin (Gabonactu.com) – Le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR, opposition), Bruno Ben Moubamba a, dans un point de presse tenu mardi à Libreville, condamné avec véhémence les actes de violences perpétrés contre les plus  hautes autorités gabonaises à New York aux Etats unis le weekend écoulé par un groupuscule des jeunes activistes.

 

« Je dis à la diaspora gabonaise qu’il faut cesser les dérives violentes car elles ternissent l’image du Gabon », a exhorté M. Moubamba,  condamnant au passage les actes de violences perpétrés contre les autorités gabonaises en séjour à New York.

 

Vendredi dernier quelques  jeunes activistes  vivant aux Etats unis ont pris à partie la délégation présidentielle dont  le Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Martin Boguikouma. Alors que les délégués gabonais sortaient de l’hôtel pour se rendre au lieu de la conférence, ils ont été désagréablement surpris par la violence verbale et même physique. Les images diffusées dans les réseaux sociaux  montrent que  M. Boguikouma a été même brutalisé et insulté par les activistes en colère. D’autres ont assiégé l’hôtel où se trouvait le chef de l’Etat gabonais qu’ils ont aussi couvert de qualificatifs humiliants.

 

« Je condamne tous les actes de violence. Je comprends la colère mais je n’accepte pas l’affaiblissement des institutions », a-t-il dénoncé avant d’appeler l’ensemble de la diaspora (européenne et américaine) à la raison. Pour lui, cette diaspora «désespérée» devait cultiver l’apaisement.

 

« Nous devons nous réconcilier, aller plus loin que le dialogue qui a eu lieu, pour inaugurer une union sacrée des patriotes de ce pays », a indiqué l’opposant qui a intégré le gouvernement d’ouverture après la présidentielle 2016. Ben Moubamba qui a longtemps milité dans l’opposition depuis la France s’est proposé de jouer le rôle de facilitateur dans les pourparlers entre la diaspora et les autorités gabonaises.

 

Bruno Ben Moubamba a annoncé qui effectué dans les prochains jours, une mission de bons offices en France pour dialoguer avec les membres de la diaspora, lesquels sont ses anciens amis.

Le Notable  

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/dis-a-diaspora-gabonaise-quil-faut-cesser-derives-violentes-bruno-ben-moubamba">
Twitter