PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Deuxième session ordinaire : rentrée solennelle de l’Assemblée Nationale

Deuxième session ordinaire : rentrée solennelle de l’Assemblée Nationale

Les députés ont effectué leur rentrée parlementaire ce 2 septembre. Cette deuxième session ordinaire dite ‘budgétaire’’ sera, entre autres, consacrée à l’examen et à l’adoption de la loi de finances 2020, premier exercice du genre pour la treizième législature présidée par Faustin Boukoubi. 

La cérémonie s’est voulue solennelle ce 2 septembre marquant le premier jour ouvrable du mois de septembre. C’est dans leur hémicycle provisoire que les députés de la treizième législature de l’Assemblée nationale ont effectué la rentrée parlementaire de la deuxième session ordinaire de 2019, en présence du premier ministre Julien Nkoghé Bekalé, du corps diplomatique, des présidents des institutions constitutionnelles et des représentants des congrégations religieuses.

Le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi a saisi l’occasion de ces retrouvailles pour réitérer l’appel à la concertation des forces vives de la nation pour un meilleur vivre ensemble. « Nous devons privilégier la concertation à tous les niveaux en nous efforçant de rapprocher nos structures qui sont juridiquement distinctes mais que nous devons fonctionnellement associer, dans l’optique de la complémentarité », a-t-il déclaré.


Par ailleurs, dans la perspective de l’examen du projet de loi de finances 2020, le PAN a vite fait d’annoncer les couleurs au gouvernement, en relevant la nécessité d’intégrer les préoccupations des populations qui découlent des échanges avec les élus lors de l’intercession parlementaire qui s’achève.

Il s’agit, notamment  du soutien  aux prestations de la CNAMGS ; la concrétisation du FID et le règlement durable de la gestion des ordures en zones urbaines ; accroitre des mesures concrètes qui permettraient de desserrer l’étreinte de la vie chère sur la majorité des ménages ; une réponse concrète  aux besoins prioritaires, notamment l’alimentation  en eau et électricité, la réhabilitation des routes, la construction des salles de classes et l’amélioration des soins universitaires ; le sempiternel conflit homme-faune.

La deuxième session ordinaire s’est ouverte ce 2 septembre conformément aux dispositions de l’article 42 de la Constitution. Elle prendra fin au plus tard le dernier jour ouvrable du mois de décembre de cette année.

Elisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter