PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Deux journalistes gabonais condamnés à des lourdes peines de prison

Deux journalistes gabonais condamnés à des lourdes peines de prison

une vue des Unes du journal l’Aube @ Gabonreview.com

Libreville, Gabon  (Gabonactu.com) – Deux journalistes gabonais exerçant leur métier dans l’hebdomadaire l’Aube ont été condamnés jeudi par la Cour d’Appel, à des lourdes peines de prison, suite à une plainte du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, pour outrage au président de la République, a appris Gabonactu.com auprès de la rédaction du média lourdement sanctionné.

 

L’un des journalistes a écopé d’un an de prison dont 6 mois fermes et une amende de 500 000 FCFA. Le second écope d’un an de prison dont 2 mois fermes et 1 million de FCFA d’amende.

 

L’hebdomadaire est condamné aux dépends. Il doit payer les dommages et intérêts à la victime.

 

L’affaire remonte à janvier  2015. Le chef de l’Etat gabonais assiste à un match de football opposant le Gabon à la Guinée Equatoriale lors de la CAN 2015. Le Gabon perd le match et se fait éliminer dès le 1er tour de la CAN 2015.

 

Dans son édition d’après match, l’Aube écrit un article dans lequel il démontre que la présence du chef au stade a été source de malchance pour les gabonais. L’article est illustré par une caricature montrant le numéro un gabonais dans une tenue de féticheur, ce qui n’a pas plu à la présidence de la République. Une plainte est déposée contre le journal.

 

En première instance, les journalistes (Le directeur de publication et l’auteur de l’article) sont condamnés à trois mois de prison. Leur avocat conseil fait appel. En appel, les peines seraient plus lourdes par rapport à celles du tribunal de première instance, selon un cadre de la rédaction.

 

L’Aube appartient au groupe qui édite deux autres journaux : La Loupe et Moutouki. Ce sont des journaux indépendants, assez hostiles au pouvoir.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. blaiseopascal

    je suis dessolé de constaté que les journalistes soient emprisonnés pour simplement dire la vérité à l’opinion , je sais que les journalistes ont parfois un penchant d’un coté , mais , ils ont des véritables avocat des sans voix , ils ont choisi la vie et la mort , parce que c’est un métier ingrat sans le
    sans eux aucune démocratie , les journalistes sont jetés en prison comme des moins que rien , je demande aux gouvernants que même s’ils ont bafouer l’éthique journalistique , soyez rassurés que le journaliste reste la seule porte de sortie de tout

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/deux-journalistes-gabonais-condamnes-a-lourdes-peines-de-prison">
Twitter