PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Deux jeunes garçons échappent à un enlèvement au pk6

Deux jeunes garçons  échappent à un enlèvement au pk6

Une vue de la voiture utilisée par les présumés kidnappeurs @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Deux jeunes garçons dont l’âge varie entre  7 et 9 ans ont failli être kidnappés  la nuit de mardi à mercredi au Pk6 par un homme visiblement mal intentionné conduisant un véhicule de marque Toyota Carina dont la plaque d’immatriculation de la male-arrière était arrachée.

 

Le présumé kidnappeur nommé Lendoye  s’est  présenté aux deux adolescents  comme un  agent de la Police judiciaire (PJ). Un des petits semblait être de mèche avec le monsieur suspect.  Après une courte discussion avec les deux adolescents, sieur Lendoye les a embarqué avec brutalité dans sa voiture. Ce qui a attiré l’attention des riverains. Les évènements se déroulent à partir de 22h30mn.


 

A la question de savoir pourquoi avoir embarqué les enfants avec  brutalité, le prétendu policier répondra « ce sont mes neveux,  leurs parents m’ont envoyé les chercher ». Et d’ajouter « qu’ils ont fui la maison depuis le matin ».

 

La curiosité des habitants du pk6 s’est poursuivie un peu plus envers les petits. Un des petits dira « je ne pas connais ce monsieur ». L’autre petit répliqua « oui c’est mon oncle ».

 

Les propos contradictoires ont poussé les populations à faire descendre les enfants de la voiture. Le spectre des crimes dits « rituels » étant très persistant à l’approche des échéances électorales au Gabon.

 

Assailli des questions, finalement un des petits qui avançait être le neveu reconnaitra qu’il ne connait ni le  nom de son oncle, ni sa maison. Ce dernier (petit garçon) a vite été soupçonné par les populations comme  étant un appât qui attirerait les autres enfants aux fins de les faire rencontrer des potentiels « criminels rituels ».

 

Informés, les parents des deux garçons accourent sur le lieu. Un des parents déclarent chercher son enfant en vain toute la journée. Mais qu’il n’a jamais envoyé un monsieur de la PJ. La confusion est totale.

 

Harcelé, le présumé adjudant Lendoye fait appel à ses collègues. Deux autres personnes se passant pour des agents de la PJ  se pointent. Après moult tractations avec les populations, le l’adjudant Lendoye est relâché.

 

Avec ses compères, Lendoye s’embarque dans la fameuse voiture suspecte. Ils quittent le lieu sous les chahuts des riverains.

 

Ces hués n’ont pas plus aux prétendus agents de la police judiciaires qui ont sorti les armes à feux (Revolver ou PEA) pour vouloir tirer sur les populations.  Celles-ci à mains nues n’ont bougé d’un iota. « Tuer nous, tuer nous, bande d’assassins », ont hurlé les pères et mères de famille en ébullition qui par cet acte,  ont pensé empêcher  un drame.  Pris de honte, les prétendus agents ont démarré leur véhicule pour une direction inconnue.

 

Le Notable

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. démocrate

    Donc la pj est devenu, une organisation de crimes rituel? Mais où va ce pays?comment des soit disant, policiers peuvent il oser à enlever des citoyens qu ils sont sensé de protéger commettent aussi des erreurs pareil? Je comprend bien notre,pays n’a plus de considération. Chers compatriotes, soyons vigilant. Ceux qui encourage ce pouvoir en place.encourage donc la destruction du Gabon.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn