PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Dette intérieure : les PME boudent le comité d’audit

Dette intérieure : les PME boudent le comité d’audit

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les responsables des Petites et moyennes entreprises (PME) gabonaises conviés lundi par le Comité interministériel d’audit et de certification de la dette intérieure de l’Etat (CIADCIE) pour s’informer des modalités du règlement de leur dette ont décrié et jugé trop longue la démarche de six mois proposée par l’Etat.

 

« Les entreprises veulent être payées maintenant. On ne peut plus attendre », a lancé Francis Jean Jacques Evouna, président du Conseil gabonais du Patronat, lors de la réunion très houleuse qui s’est tenue lundi à la chambre de commerce de Libreville entre les chefs d’entreprises et le CIADCIE.

Les débats étaient houleux et parfois passionnes entre les  chefs d'entreprises et le bureau du CIADCIE @ Gabonactu.com
Les débats étaient houleux et parfois passionnes entre les chefs d’entreprises et le bureau du CIADCIE @ Gabonactu.com

Même son de cloche pour un autre patron des PME, Jean Jacques Bourdette qui estime pour sa part que « cette procédure revêt un caractère dilatoire » de la part de l’Etat.

 

 

La réunion explicative des missions du Comité interministériel d’audit et de certification de la dette intérieure de l’Etat CIADCIE, créé le 2 novembre dernier n’a pas convaincu les chefs d’entreprises. Le président du CIADCIE, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba a indiqué que sa structure dispose d’une durée de six mois pour apurer définitivement la colossale dette de 350 milliards de FCFA de l’Etat vis-à-vis des PME et des grandes entreprises.

Les responsables des PME ont tenu a être édifié jusqu'au bout sur le règlement définitif de leur dette @ Gabonactu.com
Les responsables des PME ont tenu a être édifié jusqu’au bout sur le règlement définitif de leur dette @ Gabonactu.com

Les deux parties se sont accordées, dans le principe, pour régler l’épineuse question sur chronogramme relativement court.

Le patron du CIADCIE a souligné que « les entreprises seront payées après vérification des travaux réalisés par les entreprises adjudicataires ». Pour lui, l’Etat ne « peut plus payer les entreprises fictives ». Il y aurait environ 750 entreprises concernées par cette dette de 350 milliards de FCFA non encore consolidée ou certifiée. La part des PME gabonaises est de 32 milliards.

 

La réunion a mobilisé beaucoup des chefs d'entreprises  à la chambre de commerce de Libreville  @ Gabonactu.com
La réunion a mobilisé beaucoup des chefs d’entreprises à la chambre de commerce de Libreville @ Gabonactu.com

Depuis 5 ans, les PME gabonaises se considèrent comme marginalisées dans le cadre du règlement de la dette intérieure de l’Etat. Ces chefs d’entreprises accusent l’Etat de privilégier le paiement des entreprises étrangères au détriment des nationaux. Une situation qui a conduit récemment une coalition patronale représentant plus d’une centaine des PME locales d’ester l’Etat Gabonais en justice en France pour le contraindre de payer ses créances.

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/dette-interieure-les-pme-boudent-le-comite-daudit">
Twitter