PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Des Oyemois sur le pied de guerre pour accueillir Ali Bongo

Des Oyemois sur le pied de guerre pour accueillir Ali Bongo

Une cure de jouvence a été donnée à Oyem le 31 août 2015 @ Gabonactu.com

Oyem, Gabon (Gabonactu.com) – Les populations d’Oyem sous l’appel des autorités locales se mobilisent pour réserver un accueil chaleureux à Ali Bongo Ondimba, le chef de l’État gabonais qui arrive mardi pour poser la première pierre d’un stade dans leur ville.

 

 

Le gouverneur Jean Gustave Meviane M’Obiang a réuni toutes les personnes impliquées à l’organisation de cet évènement pour les derniers réglages. Au travers de la radio locale, l’autorité provinciale a indiqué que la visite du numéro gabonais  dépassait les « clivages politiques » et que tout le monde est invité a lui réservé un accueil chaleureux.

 

 

Parmi les associations qui se mobilisent pour l’accueillir, il y a l’antenne provinciale du Club de réflexion d’action citoyenne (CRAC), une plateforme associative qui soutient l’action politique d’Ali Bongo. Très tôt ce matin les membres du CRAC ont distribué des centaines  des tee-shirts dans la commune d’Oyem et dans les villages.

 

cracoyem

Durant la semaine écoulée, les  adhérents du Woleu-Ntem qu’accompagnait le directoire de ce mouvement qui se veut citoyen à sillonner plus de 10 villages de la province septentrionale pour une mission de sensibilisation.
La sensibilisation qui appelle les populations à la prise de conscience sur les efforts de développement que déploie Ali Bongo depuis son arrivée au pouvoir en 2009. Le CRAC boute en touche aussi les « affabulations » distillées par les opposants en l’occurrence Jean Ping contre le pouvoir.

 
De son côté, l’administration locale s’est attelé a donné un coup de balai dans la ville. Le complexe omnisports baptisé : « Palais Omar Bongo Ondimba (POBO) » où doit se dérouler une série d’allocutions et la présentation du Projet Graine fait peau neuve. Il a subit un coup de peinture blanche. Le POBO compte 1500 places.

 
Le drapeau vert, jaune et bleu trône sur les lampadaires qui jonchent la place de fête d’Oyem. Le regard est admiratif pour des curieux de passage. « C’est toujours une bonne chose de recevoir le président surtout pour nous qui sommes en province. Ce n’est pas tous les jours qu’on le voit », s’est réjouie, Nelly une Oyemois.

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/des-oyemois-sur-le-pied-de-guerre-pour-accueillir-ali-bongo">
Twitter