PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Des ONG dénoncent une corruption généralisée dans le transport au Gabon

Des ONG dénoncent une corruption généralisée dans le transport au Gabon

Georges Mpaga, président du ROLBG © Archives Gabonactu.com

Le Consortium des syndicats du secteur des transports impliquant les autres acteurs de la Société civile dont le ROLBG, la Dynamique Unitaire, le Samtac, HPG … ont dénoncé dans une déclaration commune la corruption généralisée dans le secteur des transports au Gabon.

Le secteur des transports est caractérisé par « une corruption généralisée » doublée de « toutes les pratiques liées à la criminalité financière en bandes organisées », a craché Georges Mpaga, un porte parole de ce consortium.


Les ONG dénoncent notamment les mauvaises pratiques chez concessionnaires des véhicules. Au-delà des pratiques, les ONG remettent en cause l’existence des concessionnaires dans une économie libérale. Elles soupçonnent une véritable mafia lors de l’établissement des contrats de concession généralement conclus avec des étrangers dans une opacité totale.

« Le ROLBG exige la révision tous les contrats et concessions attribués frauduleusement à ces entités étrangères », a vociféré M. Mpaga qui exige « l’assainissement du secteur des transports, un pan important de notre économie qui est manifestement sous le contrôle d’organisations mafieuses ».

Le ROLBG a averti qu’au cours de ses prochaines discussions avec le FMI prévues le 07 octobre il va « absolument exiger la révision tous les contrats et concessions dans le secteur des transports ».

Ces ONG ne citent pour l’instant aucun exemple de magouille ou de mauvaise pratique dans le secteur. C’est tout de même pour la première fois que ce secteur est l’objet d’une attaque des ONG.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter