Des chinois se lancent dans l’exploitation de l’or dans le district de Mvadi | GABONACTU.COM
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Des chinois se lancent dans l’exploitation de l’or dans le district de Mvadi

Des chinois se lancent dans l’exploitation de l’or dans le district de Mvadi

Une vue partielle du parc national de l’Ivindo dans l’Ogooué Ivindo © DR

La société chinoise Jilin Mining Ressources (JMR) a obtenu mercredi deux permis de recherche et d’exploitation d’or dans le district de Mvadi dans la province de l’Ogooué Ivindo, a appris Gabonactu.com

JMR a signé l’accord relatif à ces deux permis mercredi dans les locaux du ministère des Mines, de l’énergie et des ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba.


« La signature de cet accord de partenariat matérialise la vision des plus hautes autorités gabonaises d’augmenter la contribution du secteur minier et aurifère en particulier au PIB de notre pays », a déclaré Ismaël Ondias Souna, Directeur de la Société équatoriale des mines (SEM) qui a signé le document pour le compte de la partie gabonaise.

Les deux permis sont de petite taille. Ils ont une superficie de 46 km² pour le premier et 49km² pour le second. Il s’agit des petits permis dont les réserves n’ont pas été révélées.

L’or est exploité au Gabon depuis le début du XXe siècle. Depuis 1937, il est estimé qu’au moins 40 tonnes d’or ont été extraites des divers sites d’orpaillage présents sur l’ensemble du territoire national. La grande partie de cette production provient du traitement de l’or alluvial.

Le Ministère des Mines, présent sur les zones d’orpaillage pour effectuer l’achat de l’or extrait, recensait en 1990 plus de 1 500 orpailleurs et l’existence d’un système de contrebande vers le nord. Suite à l’épidémie d’Ebola en 1994 et à des attaques contre ses agents, le Ministère des Mines a été contraint d’abandonner cette politique.

En 2018, le gouvernement gabonais tablait sur une production d’environ 2 tonnes alors que la production a chuté à environ 500 kg en 2017 après avoir atteint 1 472 kg en 2015. La fermeture de la mine de Bakoudou en fin de potentiel justifierait cette chute. 

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Hugues

    Pourquoi les chinois exploitent ils l’or du Gabon alors que les gabonais eux même sont interdit d’exploitation? c’e’st quelle injustice ça?
    Donc il n’y a que les étrangers qui doivent bénéficier des richesses de chez nous?
    vous êtes méchant

    Reply
  2. Hornella

    Tout le Monde sait que les extractions d’or causent tres souvent de grosses repercussions sur l’environement.
    Prenons exemple sur ce qui se passe chez nos freres ouest-africains (Ghana) ils chassent c’est gent vu qu’au file du temps les resultats sont deplorable.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle