PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Démission d’Irène Patricia Boussamba : une erreur de casting du premier ministre?

Démission d’Irène Patricia Boussamba : une erreur de casting du premier ministre?

Emmanuel Issoze Ngondet remettant le rapport du dialogue politique au président Ali Bongo @DR

 

 

Libreville, 28 août (Gabonactu.com) – La démission de la ministre déléguée auprès du ministre du budget et des comptes publics,  Irène Patricia Manguila Boussamba 6 séjours seulement après sa nomination, constitue une grosse épine dans le pied du chef du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet,  contraint à ce qui semble, à revoir sa copie dans son ensemble pour extirper le bon grain de l’ivraie dans ses choix futurs pour une bonne gouvernance.

 

 

La moralisation de la vie publique, un des axes prioritaires du gouvernement d’ouverture  rendu public le 21 août courant. Un principe de bonne gouvernance devant guider désormais les autorités pour éviter les récriminations récurrentes des populations, relatives aux affaires et aux délits d’initiés. Tout ceci, associé à l’impunité.

 

 

La connivence entre  dame Manguila Boussamba, ancien bras droit de Mangloire Ngambia, ex- tout puissant ministre de la promotion des investissements, de transport et de l’habitat actuellement en prison et  le « sulfureux » homme d’affaire italien Guido Santullo en dit long.

 

 

Dans ce nouveau gouvernement y’aurait-t-il encore d’autres ministres impliqués dans les affaires? Rien n’est moins sûr, soutiennent certaines indiscrétions.

 

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/demission-direne-patricia-boussamba-une-erreur-de-casting">
Twitter