PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Démarrage enfin de la rencontre CEEAC-CEDEAO sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent

Démarrage enfin de la rencontre CEEAC-CEDEAO sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent

CEAAC – CEDEAO à Lomé le 28 juillet 2018 @ Com CEEAC

Libreville, 28 juillet (Gabonactu.com) – Ouverture ce samedi dans la capitale togolaise de la réunion ministérielle conjointe de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

 

Une cérémonie a été présidée par le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale de la République Gabonaise, Régis Immongault Tatangani en sa qualité de Président du Conseil des Ministres de la CEEAC.

 

Immongault Tatangani avait à ses côtés le Ministre des Affaires Etrangères, de la coopération et de l’intégration africaine de la république togolaise, président du Conseil des ministres de la CEDEAO, S.E .Prof. Robert Dussey.

 

Dans son mot de bienvenue, le chef de la diplomatie togolaise s’est félicité des bonnes relations de coopération entre la CEEAC et la CEDEAO, notamment dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. « La sécurité est un bien public que nous devons défendre tous…et c’est ensemble que nous devons gagner cette guerre », a souligné le Président du Conseil des Ministres de la CEDEAO.

 

La tenue du présent sommet est la preuve palpable par nos deux Communautés de leur engagement à combattre avec la dernière énergie le radicalisme et l’extrémisme violent qui font le lit au terrorisme.

 

Pour sa part, le Président du Conseil des Ministres de la CEEAC a exhorté les deux communautés Economiques Régionales à mettre en place des mécanismes fiables de renforcement d’échanges de renseignements stratégiques notamment en matière d’alerte précoce.

 

« Nos deux communautés liées par un destin commun, doivent mettre en place une approche globale et pragmatique de lutte contre le terrorisme, en accordant une attention particulière à la sécurité humaine, y compris aux problèmes liés aux trafics en tous genres, à la gestion et à l’exploitation des ressources naturelles et à la transhumance », a souligné le diplomate gabonais qui en appelle à  l’implication des jeunes et des femmes dans la mise en place d’une politique holistique.

 

Le Ministre d’Etat gabonais a terminé son discours par une invite solennelle à mener une lutte ensemble  : « nos populations comptent sur nous pour trouver des solutions à ces fléaux qui n’ont pas de frontières. Unis, nous avancerons et nous arriverons. »

Après la cérémonie d’ouverture, les ministres ont entamé les travaux à hui clos.

Camille Boussougou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/demarrage-enfin-de-rencontre-ceeac-cedeao-paix-securite-stabilite-lutte-contre-terrorisme-lextremisme-violent">
Twitter