PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La décote salariale, vue par un ancien directeur de Cabinet d’Ali Bongo Ondimba

La décote salariale, vue par un ancien directeur de Cabinet d’Ali Bongo Ondimba

Jean Valentin Leyam@Photo d’archives@DR

Libreville, 4 août (Gabonactu.com) – La décote salariale, une des mesures d’austérité prises par le Gouvernement pour sauver la situation financière du Gabon continue de s’attirer l’antipathie de certains fonctionnaires et de susciter la curiosité des autres, y compris parmi les proches d’Ali Bongo Ondimba.    

Vendredi dernier, l’ancien directeur de cabinet adjoint d’Ali Bongo Ondimba, Jean Valentin Leyama, économiste de formation, s’en est mêlé.

Sur sa page Facebook, il tente d’expliquer l’imbroglio qui entoure ladite mesure, en avouant d’ailleurs qu’il n’y comprenait rien lui-même.

Voici in extenso sa publication.

« Affaire décote là ! De par mon métier et par passion, j’ai passé ma vie à résoudre des équations plus ou moins complexes. J’avoue que, limité par mes capacités cognitives, je n’ai pas toujours réussi à tous les coups. Mais, adielacroix, le calcul de la décote là me dépasse, quoi ! 

Bon, récapitulons. On diminue les salaires supérieur à 650 mille de 10, 15, 20 %. OK ? Sauf que l’État paye ses serviteurs de deux façons. 

Les Grands types sont payés au forfait (fameux décret 12) : Patrons et membres d’institutions, ministres, membres des cabinets. Jusqu’au chauffeur particulier. 

Par exemple, tu gagnes 1 million. Équation simple : 1 million x -10%, tu perds 100 mille. Simple, non ? Les Makaya eux sont payés selon la formule : Solde = Indice x Valeur point d’indice. L’indice fixe ta catégorie.  

Sa valeur unitaire est passée de 400 à 500 F depuis la mise en place du très généreux nouveau système de rémunération, il y a trois ans. Donc, si tu es à l’indice 2 000, ta solde sera de : 2 000 x 500 F = 1 000 000 F. OK ? 

Bon, maintenant, comment appliquer la décote de 10% ? Sur l’indice ? Ou plutôt sur sa valeur ?  

Toucher à l’indice, c’est remettre en cause la catégorie de l’agent, fruit de l’ancienneté et/ou de la performance. Compliqué, non ? 

Reste la valeur du point d’indice. Elle a une portée universelle. Si on touche, on touche tout le monde. Sauf à inventer un algorithme dont la programmation va épargner ceux dont la solde est inférieure ou égale à 650 mille. 

Équation complexe, je vous dis. À vos calculatrices ! »

Cette publication sonne comme un camouflet à l’endroit des économistes qui ont pensé cette mesure dite de la « décote salariale » pour tenter de renflouer les caisses de l’Etat.

Or, pensent de nombreux observateurs, au lieu de s’embrouiller avec la « décote », le Gouvernement ferait mieux de créer de vraies économies en diminuant de moitié la taille du Gouvernement ; en ramenant le nombre de députés à 81 ; en délivrant un acte de décès au Sénat, aux multiples agences budgétivores qui n’ont fait aucune preuve depuis 2010 et en réduisant le nombre des conseils municipaux et départementaux.

Le 21 juin dernier, le Gouvernement a décidé d’appliquer une batterie de mesures dites d’austérité en vue de relancer l’économie en sérieuse perte de vitesse, parmi lesquelles, la baisse de 5 à 15 % des salaires à partir de 650 000 FCFA.

 

Précieux Koumba

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. OKABA MBACKO Bernard

    Il y a mieux à faire dans pays pétri de richesses presques inépuisables. Voir aussi endetté ne puis s’expliquer. Resaisissons-nous car on n’a pas de choix.

    Reply
  2. Jim la jungle

    1) Faire la chasse aux fantômes
    2) Faire la chasse aux cumulards
    3) Faire la chasse aux « faux postes » ceux qui ne se présentent que quelques rares fois quand il y a recensement
    4) Et surtout LES OBLIGER TOUS À ÊTRE AU BOULOT ET ENCORE MIEUX, DE FAIRE LE BOULOT POUR LEQUEL ILS SONT PAYÉS .
    5) Créer un système pour décoincer les fonctionnaires pourris , véreux qui abusent de leur poste pour « bouffer »
    Car l’ère du COCA est passée , on en vient au « CAMION DE COCA »

    Reply
  3. M.MOUSSAVOU

    Le baril a augmenté, le bois se vend normalement, l’exploitation d’or à mikébé se vend, le manganese et autres se vendent sans en parlé aux peuples . réduirent led salaires aux fonctionnaires ne peux resoudte aucun probèmes juste augmenter la misere. J envisage la suppression du senat la reduction du nombre des deputés la suppression des agenses et enfin demander que la banque suisse reveerse les sommes colosales deposé par la famille bongo et les miliardaires altogovens

    Reply

Laisser un commentaire à OKABA MBACKO Bernard Annuler Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/decote-salariale-vue-ancien-directeur-de-cabinet-dali-bongo-ondimba">
Twitter