PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Décès du commerçant immolé : Libreville dans le calme et la stupéfaction

Décès du commerçant immolé : Libreville dans le calme et la stupéfaction

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les gabonais ont appris avec stupéfaction mais dans le calme le décès vendredi à Libreville du jeune commerçant qui s’était immolé il y a une semaine dans l’enceinte d’un commissariat de police pour protester contre la police qui a arraché sa marchandise.

 

L’annonce du décès de Béranger Obame Ntoutoume, 28 ans, s’est répandue comme une trainée de poudre. Au marché Mont Bouët, certains commerçants ont rapidement baissé les rideaux. D’autres sont restés derrière leurs étales. Ils ont fait semblant de n’avoir rien entendu.

Ambiance morose au marché Mont Bouet @ Gabonactu.com
Ambiance morose au marché Mont Bouet @ Gabonactu.com

La police anti-émeute a renforcé sa présence dans le marché. Aucun incident majeur n’a été signalé.

Dans la zone où le jeune commerçant vendait de la friperie (vêtements de seconde main importés d’Europe ou des Etats-Unis), tous ses camarades ont unanimement décidé d’arrêter les activités en mémoire de celui qu’ils considèrent comme un héro.

vendeurs et acheteurs ont vite quitté le marché @ Gabonactu.com
vendeurs et acheteurs ont vite quitté le marché @ Gabonactu.com

« Il a toujours vécu avec nous ici. C’était un homme bien », a commenté un de ses camarades. « Il est mort pour nous tous », a ajouté un autre qui a suggéré à l’Etat de mener une réflexion approfondie sur les violences policières dans les marchés de la capitale.

« Quand ils viennent déguerpir les commerçants sur les trottoirs, ils brûlent également les marchandises », a révélé un vendeur.

Par peur, certains commerçants ont fermé leurs boutiques @ Gabonactu.com
Par peur, certains commerçants ont fermé leurs boutiques @ Gabonactu.com

Béranger Obame Ntoutoume s’est immolé le samedi dernier dans l’enceinte du commissariat central de Libreville où il était parti réclamer sa marchandise saisie par la police. N’ayant pas pu récupérer sa marchandise, il s’est aspergé d’essence et craqué une tige d’allumettes.

Ce jeune montre du doigt, l'endroit où vendait son camarade aujourd'hui disparu @ Gabonactu.com
Ce jeune montre du doigt, l’endroit où vendait son camarade aujourd’hui disparu @ Gabonactu.com

Brûlé au 3ème degré, il a été admis dans un hôpital militaire doté d’une unité pour grands brûlés. Il a malheureusement succombé des suites de ses blessures.

C’est pour la première fois qu’un gabonais meurt par immolation.

 

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/deces-du-commercant-immole-libreville-dans-le-calme-et-la-stupefaction">
Twitter