PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Décentralisation : le budget 2020 en cours d’élaboration

Décentralisation : le budget 2020 en cours d’élaboration

Le ministre de la Décentralisation, Mathias Otounga Ossibadjouo et les techniciens du ministère du budget répondant aux questions de la presse le 27 novembre à Libreville © Gabonactu.com

Les agents du ministère de la Décentralisation ont été édifiés  mercredi sur les modalités pratiques d’élaboration du budget prévisionnel 2020. Un exercice indispensable dans la mise en œuvre des politiques publiques.

C’est en bon élève que le ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement territorial, Mathias Otounga Ossibadjouo et les agents de son département ministériel ont suivi les consignes d’élaboration du budget prévisionnel pour l’exercice 2020. À quelques jours de la clôture de la session budgétaire à l’Assemblée nationale pour le compte de l’année 2019, les techniciens du ministère du Budget avaient pour mission de transmettre à leurs collègues les rudiments nécessaires pour leur permettre d’élaborer un texte en phase avec les standards.


« Le ministère est en phase de structuration et au regard de la politique publique portée par ce ministère, il va nécessiter un accompagnement tout aussi particulier. Nous sommes venus présenter tous les outils préalables à l’exécution budgétaire en lien avec la mise en place de la chaîne managériale d’action’’, a expliqué Ultry Okenkali, chargé d’études au ministère du Budget.

Selon le modérateur, le non respect des standards indiqués dans l’élaboration du budget n’est pas sans conséquence. Le risque le plus probable est le retard qui peut intervenir dans l’exécution de la mise en œuvre des politiques publiques que ces administrations portent pour le compte de l’exercice 2020.

Et s’il ne lui reste que quelques jours pour finaliser la ligne budgétaire de son ministère, le ministre Mathias Otounga Ossibadjo a  bien une vision claire des actions prioritaires.

« Le point essentiel pour nous c’est l’effectivité du Fonds d’investissement départemental. C’est faire en sorte que les collectivités décentralisées qui l’attendent depuis des années puissent commencer à fonctionner comme le prévoit la loi de finances », a-t-il dit.

Alors que les auditions des membres du gouvernement se poursuivent à l’Assemblée nationale, la ligne budgétaire du ministère de la Décentralisation est attendue sur la table des députés au plus tard le 6 décembre prochain.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn